Cet été, buvez du vin bleu ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Style de vie
Cet été, buvez du vin bleu !
©Gïk

À la vôtre

Cet été, buvez du vin bleu !

Vous pouvez même soutenir votre équipe : un verre de bleu, un verre de blanc, un verre de rouge. Trois verres de vin par jour. Avec modération, bien entendu.

Dépassé, le Rioja ? Le vin espagnol prend une tout autre dimension. (Crédit photo : Gïk)

Trente-cinq euros les 3 bouteilles, disponibles en précommande sur le site de la startup espagnole "Gïk". Livraison gratuite en France prévue sous 1 à 3 jours ouvrables à compter de la date de la commande. Juste à temps pour les premiers barbecue d'été.

Voilà pour les infos commerciales, vous pouvez maintenant impressionner vos amis. Bizarrement, ce vin bleu, sans en avoir l'air, reste relativement naturel, même si son procédé de fabrication est assorti de noms barbares.

À base de raisins rouges et blancs "d'Espagne et de France" selon Gïk, ce breuvage est ensuite coloré grâce à deux pigments organiques, l'un provenant directement de la peau du raisin (l'anthocyanine), l'autre étant de l'indigotine, plus connu sous le nom de E132, un colorant alimentaire autorisé en France issu de l'indigotier. Mais qui reste synthétique. Comme les bonbons en boulangerie.

Comment boire ce vin ? "Nous voulons que vous viviez votre propre expérience. Faites ce qui a du sens pour vous et ne laissez personne vous dire que vous vous trompez. Nous n'allons pas vous dire avec quoi le marier. Profitez-en, simplement", indique la marque Gïk dans un communiqué sur son site, donnant tout de même une indication sur le goût de ce vin bleu, "plus doux que du rouge".

En cocktail, peut-être ?

Pour vous faire une idée, la jeune marque espagnole a organisé une dégustation à l'aveuglette de son nouveau vin bleu :

Elle propose même une vidéo sur la fabrication de ce vin original :

Lire aussi : Chili : Un vin "parfait"

Lu sur le site de Gïk

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !