Brésil : après sept ans de mariage, ils apprennent qu'ils sont frère et soeur | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Mariés depuis 7 ans, Adriana et Leandro étaient en fait des frère et soeur
Mariés depuis 7 ans, Adriana et Leandro étaient en fait des frère et soeur
©

Improbable

Brésil : après sept ans de mariage, ils apprennent qu'ils sont frère et soeur

Adriana et Leandro (37 et 39 ans) ont tous deux été abandonnées à la naissance. Au terme du combat mené pour retrouver la trace de sa génitrice, Adriana a découvert à l'occasion d'une émission de télé que son mari Leandro était en fait son frère de sang.

Tous les deux abandonnés à leur naissance et originaires de deux villes différentes, Adriana et Leandro sont aujourd'hui parents d'une petite fille de six ans. Jusqu'ici, leur vie était dévolue à retrouver leurs mères respectives. La seule et maigre information dont ils disposaient était la suivante : toutes les deux s'appelaient Maria. Après des années de persévérance, Adriana a finalement retrouvé la trace de sa mère grâce à une émission de télévision brésilienne. Alors que les deux femmes étaient réunies en direct sur le plateau pour partager un moment que l'on devine émouvant, ces retrouvailles ont pris une tournure plus qu'inattendue...

En fin d'interview, Maria a révélé l'existence d'un fils qui ne la connaissait pas, prénommé... Leandro. Apprenant cette nouvelle (pour le mois déroutante) en direct à la télévision, Adriana a déclaré entre deux sanglots : "Je ne peux pas croire à ce que vous venez de me raconter... j'ai peur de rentrer chez moi pour découvrir que Leandro ne veut plus de moi...". Partiellement remis de ses émotions, le couple a déclaré quelques jours plus tard qu'il comptait rester uni malgré cette nouvelle qui a produit l'effet d'une bombe, déclarant notamment qu'il "n'en voulaient pas à leur mère de les avoir abandonnés" et qu'ils "comptaient bientôt se rencontrer tous ensemble".

 
lu sur le Daily Mail

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !