Brad Pitt : avec son vignoble en Provence, l'acteur se prend pour un "agriculteur" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Brad Pitt
Brad Pitt
©Reuters

Qui l'eût cru ?

Brad Pitt : avec son vignoble en Provence, l'acteur se prend pour un "agriculteur"

"Je suis un agriculteur maintenant", a déclaré l'Américain dans une interview donnée au magazine Wine Spectator.

Selon lui, Brad Pitt n’est pas qu’un acteur sex symbol, il est aussi … un agriculteur ! Dans une interview donnée au magazine Wine Spectator, l’Américain, qui possède un domaine viticole à Correns, dans le Var, a déclaré "Je suis un agriculteur maintenant". "J'ai adoré apprendre tout ce qui touchait à la terre, savoir quel terrain était le mieux adapté pour chaque grappe, connaître le drame de septembre et d'octobre : 'Récoltons-nous aujourd'hui ? Quels sont les niveaux de sucres ? Comment est l'acidité ? Va-t-il pleuvoir ?'", a raconté Brad Pitt au magazine spécialisé.

Après s'être lancé dans le rosé et le blanc, le compagnon d’Angelina Jolie envisage désormais de produire du vin rouge. "On pense souvent que la Provence n'est pas capable de produire un bon rouge, affirme-t-il. Nous voudrions créer un vin qui utilise les meilleurs attributs de notre terroir, (...) comme ce que les Italiens ont réussi à faire avec les vins de Toscane." L'homme n'a peur de rien : "Donnez-moi sept ans", assure-t-il.

Ce discours n'a pas convaincu Slate qui a repéré l’interview et s’est bien amusé. Tout cela, c'est bien beau mais "cela ne fait pas de lui un agriculteur", estime le site pour qui Brad Pitt est avant tout un homme d'affaires. "Les agriculteurs ne s'envolent pas pour assister à des avant-premières de films ou pour des tournages pendant la période de pousse", ironise Slate qui rappelle d'ailleurs que Brad Pitt ne travaille pas seul dans son domaine. Le vigneron français Marc Perrin est à ses côtés dans cette aventure "agricole" ! 

Lu sur France TV Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !