Bob Dylan le contestataire chante en Chine<!-- --> | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Bob Dylan le contestataire
chante en Chine
©

He was there

L'éternel rebelle a donné son premier concert en Chine. Un spectacle autorisé par la censure.

Bob Dylan est souvent là où on ne l'attend pas, mais son concert en Chine mercredi tranche avec son image d'éternel rebelle. Pour la première fois en cinquante ans de carrière, il s'est produit dans le pays. La liste de ses chansons ont dû être transmises puis approuvées par le ministère de la Culture, comme les Rolling Stones avaient accepté de le faire en 2006.

L'AFP relève que ce concert a eu lieu alors que se renforce la répression contre la dissidence en Chine. Plusieurs personnes soupçonnées de vouloir organiser une révolution de jasmin dans le pays ont récemment été arrêtés.

Si Bob Dylan a chanté le contestataire Hard Rain, en revanche il a mis de côté des titres très politiques comme The Times They Are A-Changin'(Les temps changent) ou l'hymne pacifiste Blowin' in the Wind.

Les places de concert les plus chères allaient jusqu'à 140 euros, soit l'équivalent du salaire moyen en Chine.

Lu sur l'AFP

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !