Loïk Le Floch-Prigent | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts

À Propos

Loïk Le Floch-Prigent est ancien dirigeant de Elf Aquitaine et Gaz de France, et spécialiste des questions d'énergie.

Ingénieur à l'Institut polytechnique de Grenoble, puis directeur de cabinet du ministre de l'Industrie Pierre Dreyfus (1981-1982), il devient successivement PDG de Rhône-Poulenc (1982-1986), de Elf Aquitaine (1989-1993), de Gaz de France (1993-1996), puis de la SNCF avant de se reconvertir en consultant international spécialisé dans les questions d'énergie (1997-2003).

Dernière publication : Il ne faut pas se tromper, aux Editions Elytel.

Son nom est apparu dans l'affaire Elf en 2003. Il est l'auteur de La bataille de l'industrie aux éditions Jacques-Marie Laffont.

En 2017, il a publié Carnets de route d'un africain.

 

Ses Contributions

Le président français Emmanuel Macron visite l'usine de la société Sileane à Saint-Etienne, le 25 octobre 2021.

Politique industrielle et agricole

Qui veut encore travailler ? La vie commence-t-elle avec la retraite ?

L’économie et l’industrie n'ont pas été au coeur des débats et de la campagne présidentielle. Les observateurs de la vie politique ont déploré la pauvreté des propositions faites par la plupart des candidats. Nous sommes aujourd’hui sans programme et sans vision tandis que les crises succèdent aux crises et vont se poursuivre comme l’accélération des progrès techniques.

Des éoliennes à proximité de Cuxac Cabardes, dans le sud-ouest de la France. 16 avril 2022

Contradiction

La planification écologique : un oxymore ?

Dans la mesure où cet oxymore est véhiculé désormais par un nombre de plus en plus important de commentateurs, il est sans doute plus que temps de se pencher sur les dangers de cet engouement.

Emmanuel Macron lors de son meeting à Marseille, le 16 avril.

Promesses de campagne

Gagner l’élection, à quel prix ?

Le recours à un discours écologique du candidat président, quelles que soient ses bonnes intentions électorales ne doit pas conduire à la disparition inéluctable de l’industrie déjà tellement mal traitée ! En particulier l’industrie chimique, et ce depuis dix ans.

L'Allemagne est très dépendante de l'énergie et du gaz en provenance de la Russie.

Dépendance au gaz russe

L’Allemagne, ce traître énergétique

L'aversion pour l’énergie nucléaire a conduit l'Allemagne et l'Union européenne à une dépendance déraisonnable vis-à-vis de l’énergie russe.

Un ouvrier travaillant sur un site du géant russe de l'énergie Gazprom.

Crise énergétique

Faut-il avoir peur du bras de fer sur le gaz russe ?

Alors que Vladimir Poutine a menacé de couper les robinets si on ne le payait pas en roubles, quel impact cela pourrait-il avoir pour nos économies ?

Une vue du logo du Parti Socialiste.

Improductive(iste)

Cette gauche qui meurt d’avoir oublié la production

Une autre France est en train de se développer et les formations politiques dites de gauche détournent les yeux. La gauche officielle a abandonné tous les secteurs de production en analyse, compétence, et solutions.

Vue de la station de réception, le lien logistique entre le pipeline Nord Stream 2 et le réseau européen de gazoducs, à Lubmin, le 21 septembre 2021.

Illusions

L’Europe peut-elle survivre sans (grande) douleur à un hiver sans gaz russe ?

Si le gaz russe devait cesser d'arriver en Europe, les mesures visant à remplacer l'offre seront insuffisantes. L'Union Européenne serait alors dans une situation très délicate, et de nombreux pans de l'économie seraient touchés

Emmanuel Macron et Vladimir Poutine pendant une conférence de presse à Moscou, le 7 février 2022.

Déni de réalité

Ukraine : quand la France accepte des sanctions contre la Russie qui la pénalise bien plus que ses partenaires

L’offensive des Russes sur le sol de l’Ukraine doit nous faire réfléchir à la fois aux illusions que nous entretenons depuis des années et aussi de leur poids dans notre aptitude au déni de réalités

Emmanuel Macron prononce un discours sur le principal site de production de GE Steam Power System pour ses systèmes de turbines nucléaires à Belfort, dans l'est de la France. 10 février 2022.

Nouveau cap ?

Réindustrialisation de la France : l’heure du changement de stratégie a-t-elle sonnée ?

Malgré la politique menée depuis plusieurs quinquennats en faveur de la compétitivité des entreprises, celle-ci s’est encore dégradée pendant le Covid. Les problèmes de l’industrie française sont-ils là où on les voit ?

La vente du département Energie d’Alstom à l’américain General Electric (G.E.) a été une catastrophe pour tous les industriels français, les ingénieurs et techniciens.

Débat fondamental

Alstom : sept ans de réflexion… ou pas

La vente du département Energie d’Alstom à l’américain General Electric et les promesses du gouvernement sur le nucléaire illustrent bien la méconnaissance profonde de l’industrie chez nos gouvernants comme dans les médias.

Emmanuel Macron lors d'une visite dans une entreprise.

Désindustrialisation

Délocalisations : la faute des industriels, vraiment ?

Les entreprises françaises se sont délocalisées depuis plus de vingt ans et depuis quelques jours, on nous fait les gros yeux : les industriels ne cherchant que leurs profits sont partis ailleurs !

Des véhicules électriques GMC Hummer sur une chaîne de montage à l'usine Factory ZERO de General Motors à Détroit, États-Unis, 17 novembre 2021

En roue libre

Industrie automobile : quand les bonnes intentions politiques nous conduisent droit dans le mur

Dans un entretien avec quatre journaux européens, Carlos Tavarès, Directeur Général de Stellantis, nouveau nom de Peugeot/Fiat/Chrysler, avertit les responsables de notre continent sur les risques sociaux engendrés par les décisions prises pour éradiquer rapidement les derniers moteurs thermiques des véhicules en circulation : “Mais ce qui est clair est que l’électrification est la technologie choisie par les politiques, pas par l’industrie”

Une centrale électrique du groupe EDF.

Sursaut salvateur

Compétitivité industrielle : une autre façon d’aborder le drame électrique français

Notre industrie se doit de revivre. Une énergie abondante et bon marché doit être disponible pour la population et pour la production. Des solutions existent pour lutter contre la désindustrialisation.

Le gouvernement a rendu obligatoire le télétravail au moins trois jours par semaine, là où c'est possible, dès le 3 janvier pour freiner la pandémie de Covid-19 en ce début d'année 2022.

Casse-tête pour les entreprises

Télétravail : Vous n’en avez pas marre ? Moi si ! Les menaces sur le télétravail sont de trop !

Le gouvernement a décidé de rendre obligatoire le télétravail au moins trois jours par semaine, là où c'est possible, à partir du 3 janvier face à la hausse des contaminations liées à la pandémie de Covid-19 et au variant Omicron. Cette mesure est une nouvelle contrainte de plus pour les dirigeants d'entreprises.

L'utilisation de purificateurs d'air ou de capteurs de CO2 pourrait être un atout précieux pour freiner les contaminations notamment dans les établissements scolaires.

Atouts contre la pandémie

Aération, purification de l’air, meilleurs masques : mais pourquoi persistons-nous à ignorer que le Covid est un virus à transmission aérienne ?

Alors que de nombreuses études prouvent que le virus de la Covid-19 se transmet par voie aérienne, très peu de mesures ont été prises afin de faciliter l’utilisation de purificateurs d’air ou de détecteurs de CO2 dans les établissements recevant du public en France.

Bruno Le Maire a participé à un débat avec Eric Zemmour lors de l'émission Elysée 2022 sur France 2.

Elysée 2022

Bruno Le Maire, un ministre dans la tourmente

Dans un débat sur l’économie, alors que les notes d’électricité explosent, il est légitime de s’interroger sur le passé, le présent et l’avenir des prix de l’énergie.

Il est urgent de donner à notre industrie les possibilités d’être compétitive.

Industrie

Made in France, produits critiques, souveraineté, valeur ajoutée, la valse des mots

La crise sanitaire a révélé la dépendance de la France sur le plan industriel. Le rebond de l’économie témoigne de la sensibilité de nos moyens de production. Il est urgent de donner à notre industrie les possibilités d’être compétitive.

Le logo de Saint-Gobain PAM sur la façade de l'usine de Pont-à-Mousson, dans le nord-est de la France.

Perte de repères

Politique industrielle : la France en pleine confusion mentale

Une subvention de 4 millions d'euros a été accordée à la société indienne Electrosteel, le concurrent principal de Saint-Gobain PAM. Une annonce qui passe mal pour le fabricant français de tuyaux de canalisation. De son côté, Bercy assure qu'il y a de la place pour deux.

Un navire de forage au large de la ville côtière chypriote de Larnaca, le 3 novembre 2021.

Climat

COP 26 : l'interdiction d’exploration des énergies fossile à l’étranger, ou comment se tirer une balle dans le pied

La France a rejoint une nouvelle alliance pour mettre fin au financement à l’étranger de projets d’énergies fossiles. Un voeu qu'il sera difficile à mettre en oeuvre, en particulier si les grands pays producteurs n'y adhèrent pas.

Contributeurs les + lus