Laetitia Strauch-Bonart | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts

À Propos

Essayiste, Laetitia Strauch-Bonart a publié Vous avez dit conservateur ? et Les hommes sont-ils obsolètes ?. Rédactrice en chef au Point, elle est responsable de la rubrique « Débats » et de la veille d’idées « Phébé ».

Ses Contributions

Face à 64 intellectuels invités à l'Elysée, Emmanuel Macron avait débattu et évoqué en mars 2019 ses réformes, ses ambitions en matière de fiscalité, et sa méthode de gouvernance.

Bonnes feuilles

Déclin du génie français et perte d’influence des intellectuels : comment l’Etat modèle le débat d’idées à son image à grand coup de subventions

Laetitia Strauch-Bonart publie « De la France. Ce pays que l’on croyait connaître » aux éditions Perrin, Les Presses de la Cité. Le déclin français mobilise les journalistes et les intellectuels depuis une génération. Laetitia Strauch-Bonart cherche à comprendre et à expliquer le mystère français sans dogmatisme, ni esprit de système. Extrait 2/2.

Une photo d'archive prise le 15 septembre 2017, Emmanuel Macron arrive avec les anciens présidents François Hollande et Nicolas Sarkozy pour une cérémonie pour les JO de 2024.

Bonnes feuilles

Comment le centrisme a plongé la politique française dans la léthargie

Laetitia Strauch-Bonart publie « De la France. Ce pays que l’on croyait connaître » aux éditions Perrin, Les Presses de la Cité. Le déclin français mobilise les journalistes et les intellectuels depuis une génération. Laetitia Strauch-Bonart cherche à comprendre et à expliquer le mystère français sans dogmatisme, ni esprit de système. Extrait 1/2.

l’émancipation n’est pas nécessaire à toutes les époques, ni à tous les moments de la vie, ni à toutes les personnes. C’est quelque chose qui va de pair avec l’attachement : les deux sont nécessaires à une société.

"Ce n'est qu'un au revoir..."

Dans la tête des Français de droite (mais pas que) : comment la France moderne issue de mai 1968 a été remplacée depuis belle lurette

Le premier tour de la primaire semble avoir révélé que l'électorat de droite considère le changement du côté du conservatisme, et non pas du progressisme associé à la notion de modernité héritée de mai 68.

Cachez ce conservatisme que je ne saurais voir : pourquoi le plus grand tort de la droite a été d’abandonner le thème de la nation

Bonnes feuilles

Cachez ce conservatisme que je ne saurais voir : pourquoi le plus grand tort de la droite a été d’abandonner le thème de la nation

Le conservateur, en France, est comme l’enfer : c’est l’autre, et plus encore, un autre qui suscite l’incrédulité, provoque la dérision et soulève le cœur. Autant son contraire, le progressiste, est auréolé de toutes les vertus, autant lui est suspecté de tous les vices. Extrait de "Vous avez dit conservateur ?" de Laetitia Strauch-Bonart éditions du Cerf 2/2

Pourquoi il n’y aura sans doute jamais de parti conservateur en France (et c’est bien dommage)

Philosophie

Pourquoi il n’y aura sans doute jamais de parti conservateur en France (et c’est bien dommage)

A l'occasion de la parution de son essai "Vous avez dit conservateur ? " (ed du Cerf), l'universitaire Laetitia Strauch-Bonart nous livre sa vision de la philosophie conservatrice et de ce que pourrait être un parti conservateur "à la française".

Comment le salutaire tollé provoqué par les “ABCD de l’égalité” a prouvé que le conservatisme est (aussi) un libéralisme

Bonnes feuilles

Comment le salutaire tollé provoqué par les “ABCD de l’égalité” a prouvé que le conservatisme est (aussi) un libéralisme

Le conservateur, en France, est comme l’enfer : c’est l’autre, et plus encore un autre qui suscite l’incrédulité, provoque la dérision et soulève le coeur. Autant son contraire, le progressiste, est auréolé de toutes les vertus, autant lui est suspecté de tous les vices. Extrait de "Vous avez dit conservateur ?" de Laetitia Strauch-Bonart éditions du Cerf 1/2

"Libérale réformatrice" contre "identitaire sécuritaire", ces deux droites qui ont de moins en moins de choses à se dire (et qui oublient la petite dernière en embuscade, celle d’un renouveau maurassien ?)

Info Atlantico

"Libérale réformatrice" contre "identitaire sécuritaire", ces deux droites qui ont de moins en moins de choses à se dire (et qui oublient la petite dernière en embuscade, celle d’un renouveau maurassien ?)

Dans un sondage exclusif IFOP pour Atlantico, les électeurs de droite disent accorder une importance toute particulière à la sécurité et la libéralisation de l'économie. Un constat qui illustre une fois de plus l'émergence de deux droites en France, l'une plus sécuritaire et identitaire, l'autre davantage libérale et réformatrice.

Contributeurs les + lus