Syrie : la crise de panique d'une petite fille fait le tour du Web | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts

Violences

Syrie : la crise de panique d'une petite fille fait le tour du Web

La fillette qui vient de perdre ses parents dans les attaques du 21 août n'en revient pas d'être encore en vie.

La nuit du mardi 20 au mercredi 21 août a été marquée par les attaques menées par l'armée syrienne dans la banlieue de Damas. Alors que l'opposition affirme que près de 1300 personnes ont perdu la vie au cours de cette soirée, de nombreuses vidéos des massacres affluent sur le Web.

C'est pourtant une vidéo dénuée de toute scène de violence qui a retenu l'attention du Washington Post. Postée par un activiste syrien, elle montre la crise de panique d'une enfant qui vient de perdre ses parents et se touche le visage pour s'assurer qu'elle est encore vivante. "Je suis vivante, je suis vivante", s'écrit-elle tandis qu'un infirmier tente de la calmer. Difficile de savoir si ce moment de terreur est du à l'inhalation de gaz toxiques ou à une "simple" peur mais cette vidéo montre l'autre réalité du drame syrien. A côté de ceux qui meurent, il y a ceux qui leur survivent.

Cette attaque du 21 août est intervenue seulement quelques jours après l’arrivée à Damas d’experts de l’ONU sensés enquêter sur l’utilisation d’armes chimiques dans le conflit. Ces derniers ne peuvent d'ailleurs se rendre sur les lieux de la dernière attaque sans une autorisation... du gouvernement syrien.

 

Lu sur Slate

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !