Susan Sarandon, Maggie Gyllenhaal, Yoko Ono... chantent contre le gaz de schiste | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: YouTube

We Are The World

Susan Sarandon, Maggie Gyllenhaal, Yoko Ono... chantent contre le gaz de schiste

Plusieurs personnalités se mobilisent, via une chanson de Sean Lennon (fils de Yoko Ono), contre un projet d'exploitation de gaz de schiste dans l'Etat de New York.

"Approchez-vous et écoutez ma chanson" demande Sean Lennon, le fils de Yoko Ono. Elle "parle de quelque chose qui, vous en conviendrez, est mal. Plus aucun endroit sur terre n'a pas encore été découvert, alors s'il vous plaît, ne fracturez pas ma mère" - expression qui s'adresse autant à la Terre qu'à Yoko Ono.

Le chanteur est à l'origine d'un hymne - déjà entendu en 2012 sur le plateau du présentateur américain Jimmy Fallon - qui pourrait faire date dans l'histoire de la contestation contre le gaz de schiste aux Etats-Unis, où cette question y est particulièrement sensible. Le gaz de schiste y a en effet permis d'y réduire la dépendance au pétrole, au prix toutefois de nombreux dégâts environnementaux. "Ne fracturez pas ma mère, parce que je n'en ai pas d'autre. Faites ce qu'il vous chante mais, s'il vous plaît, ne fracturez pas ma mère" chantent les participants, ce à quoi Yoko Ono répond : "Ne me fracturez pas".

Le morceau, qui reprend l'air de "The Times They Are a-Changin" de Bob Dylan, est signé du collectif "Artists Against Fracking", créé conjointement par Sean Lennon et Yoko Ono. Il compte déjà parmi ses membres, entre autres, Robert de Niro ou Paul McCartney. Dans cette vidéo, on trouve également trace des actrices Susan Sarandon et Maggie Gyllenhaal, qui poussent la chansonnette pour lutter contre le projet d'Andrew Cuomo.

Le gouverneur de l'Etat de New York veut en effet autoriser l'exploitation du gaz de schiste dans son Etat, pour l'instant interdite mais qui pourrait être très bientôt légale. Mais l'assemblée de l'Etat a validé un moratoire de deux ans qui, s'il est validé par M. Cuomo, repousserait cette interdiction jusqu'à 2015. L'opinion de l'Etat, elle, est très partagée sur ce sujet économiquement sensible.

Alors que le gaz de schiste est déjà exploité aux Etats-Unis, entre autres dans les Appalaches ou encore les Rocheuses, le pays a également vu la déferlante "Gasland" déferler en 2010 : ce film documentaire de Josh Fox démontait méthodiquement les arguments des partisans de cette nouvelle énergie et montrait les dégâts qu'elle causait d'ores et déjà au sol américain.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !