Sommet Corée du Nord - Russie : Kim Jong-un et Vladimir Poutine renforcent les liens entre leurs deux pays | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: Capture d'écran Youtube / Euronews

Bras de fer avec les Etats-Unis

Sommet Corée du Nord - Russie : Kim Jong-un et Vladimir Poutine renforcent les liens entre leurs deux pays

Vladimir Poutine et Kim Jong-un se sont rencontrés dans le cadre d'un sommet sur l'île Rousski. La réunion s'est déroulée au port de Vladivostok, ce jeudi. Un important dispositif de sécurité a été déployé. Aucun communiqué commun, ni signature d'accords ne sont prévus à l'issue du sommet. Le dirigeant russe, Vladimir Poutine, avait, il y a près de vingt ans, déjà rencontré le père de Kim Jong-Un. 

Ce sommet doit permettre à la Corée du Nord de renforcer ses liens historiques avec Moscou. Durant la séquence protocolaire devant la presse, Kim Jong-un a dit s'attendre à "un dialogue significatif" avec Vladimir Poutine. 

Le chef de l'Etat russe souhaite que cette rencontre aide à développer les relations bilatérales afin de trouver des "solutions" diplomatiques à la situation en Corée du Nord. 

"Je suis sûr que votre visite aujourd'hui en Russie nous aidera à mieux comprendre par quels moyens nous pouvons résoudre la situation sur la péninsule coréenne, et ce que la Russie peut faire pour soutenir les tendances positives qui ont lieu actuellement. Sur le plan bilatéral, nous avons beaucoup à faire pour développer nos relations économiques".

Ce rapprochement entre Pyongyang et la Russie pourrait irriter le président américain Donald Trump. Kim Jong-un cherche des soutiens dans le cadre de son bras de fer avec Washington.  Le président nord-coréen Kim Jong-un et son homologue russe se sont donc retrouvés pour leur premier sommet ce jeudi afin de renforcer des "liens historiques" alors que la question du nucléaire est dans l'impasse avec Washington. 

Moscou souhaite établir un dialogue avec Pyongyang en suivant une feuille de route définie par la Chine et la Russie. Les autorités russes ont déjà demandé la levée des sanctions internationales, tandis que les États-Unis accusent la Russie d'aider Pyongyang à les contourner.

Euronews

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !