Risque politique ? : Gérald Darmanin s’invite à la manifestation des policiers du 19 mai | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Crédits Photo: Capture d'écran BFMTV / DR
Un débat était organisé sur BFMTV sur le choix du ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, d'afficher son soutien aux policiers lors du rassemblement prévu ce mercredi 19 mai.

Impuissance politique face à la crise de défiance

Risque politique ? : Gérald Darmanin s’invite à la manifestation des policiers du 19 mai

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé ce lundi sa présence à la « marche citoyenne » des policiers prévue le mercredi 19 mai. Cette mobilisation a été initiée à la suite de la mort d'Eric Masson, le policier tué à Avignon lors d'une opération anti-drogue. La décision de Gérald Darmanin était au cœur d’un débat organisé sur BFMTV, avec notamment Jean-Sébastien Ferjou.    

Les policiers vont se mobiliser mercredi 19 mai, devant l'Assemblée nationale à Paris. Les syndicats de police ont lancé un appel à plus de sévérité pour « les agresseurs des forces de l'ordre ». Gérald Darmanin a annoncé lundi qu’il allait se rendre à cette manifestation pour apporter son soutien aux policiers.

Le ministre de l'Intérieur a indiqué que la colère des forces de l'ordre était « légitime » après les récentes attaques visant des policiers.

Un débat était organisé sur BFMTV ce lundi 17 mai suite à cette annonce de Gérald Darmanin. Jean-Sébastien Ferjou, directeur de publication d’Atlantico, Laurent Neumann, éditorialiste politique à BFMTV, Amandine Atalaya, éditorialiste politique de BFMTV  et Alexandre Touzet, vice-président délégué (divers droite) à la sécurité du département de l’Essonne et représentant de l’AMF au Beauvau de la sécurité ont participé à ce débat orchestré par le journaliste Olivier Truchot.

Jean-Sébastien Ferjou a souligné le paradoxe de la situation du ministre de l’Intérieur qui va soutenir les policiers dans cette manifestation alors que les forces de l’ordre protestent contre la politique du gouvernement et dénoncent le manque de moyens.  

Cette attitude risque de souligner l’impuissance politique et pourrait représenter un danger pour la démocratie face à la crise de défiance des citoyens.

Le directeur de la publication d’Atlantico a évoqué la difficulté dans laquelle se trouve Gérald Darmanin. Le ministre de l'Intérieur ne sera pas en mesure, dans l’année qui vient, de renverser la vapeur et de rétablir l’ordre dans le pays. Jean-Sébastien Ferjou a pointé un défaut de « prise avec le réel » et déplore le message envoyé via cette annonce en termes d’action politique. La quesiton de la politique pénale et l'action du ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti, ont aussi été évoquées dans le cadre de ce débat de BFM Story. 

BFMTV

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

L’impuissance, c’est maintenant ? Être ministre ou s’indigner, il faut choisir "Quand on est ministre de l’Intérieur, on a mieux à faire que de manifester", selon François-Xavier Bellamy

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !