Quand Karine Berger évacue une question sur le passé judiciaire de Jean-Christophe Cambadélis | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts

Langue de bois

Quand Karine Berger évacue une question sur le passé judiciaire de Jean-Christophe Cambadélis

Karine Berger (PS) préconise l'inéligibilité à vie pour les politiques coupables de faits de corruption et d'abus de biens sociaux. Or, Jean-Christophe Cambadélis, le premier secrétaire du PS, a jadis été condamné pour recel d'abus de biens sociaux...

Karine Berger, reine de l'esquive ? La candidate au poste de premier secrétaire du Parti socialiste était ce matin l'invitée de la matinale d'iTélé. Claude Askolovitch l'a alors interrogée sur l'une de ses préconisations : "Une de vos propositions consiste à donner la possibilité au juge de prononcer une peine d’inéligibilité à vie pour faits de corruption et d’abus de biens sociaux. Jean-Christophe Cambadélis, votre adversaire, a été condamné jadis pour recel d’abus de biens sociaux. Est-ce que Cambadélis devrait selon vous être hors la politique ? Et pas seulement lui…", a-t-il lancé.

Sans hésitation, Karine Berger répond que "non, non, il ne devrait pas être en-dehors de la politique" car "tout simplement, on n’a pas jusqu’à présent mis les choses sur la table."

Logique.

Vu sur Le Lab

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !