Le poisson d'avril de Bernard Laporte | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France

N'importe quoi !

Le poisson d'avril de Bernard Laporte

Suspendu d'accès au terrain et aux vestiaires, l'entraîneur du RCT affirme que sa peine a été transformée en "60 coups de bâton".

Bernard Laporte et son club, le RC Toulon, règlent avec humour leurs comptes avec la Ligue nationale de rugby. Entraîneur du RCT, Laporte a été suspendu d'accès au terrain et aux vestiaires pendant 60 jours, pour des propos tenus contre des arbitres en marge des rencontres de Top 14 à Montpellier et Perpignan les 2 et 10 mars.

Le club a fait appel de cette décision et publié dimanche sur son site une vidéo laissant penser le verdict de l'appel avait été rendu. Le président du club, Mourad Boudjellal, y annonce que "la commission d'appel propose en remplacement une peine de 60 coups de bâton qui doivent être donnés à la mi-temps du match contre Castres (le week-end du 21 mars). La commission d'appel souhaite que ce soit le joueur Bakkies Botha ( 2,02 m, 124 kg) qui donne les coups de bâton à M. Bernard Laporte. En tant que président du RCT, j'ai décidé que M. Bernard Laporte allait accepter cette peine", conclut-il.

Réaction de l'intéressé, stoïque malgré l'énormité de ce poisson d'avril : "Je vais m'entraîner dès ce soir avec ma femme qui va me flageller parce que 60 coups de bâton donnés par Bakkies Botha, sans être vulgaire, ça va quand même faire mal au c... J'aurais préféré un autre joueur, mais c'est comme ça. Pour le club, il faut se sacrifier".

Vu sur Le Nouvel Obs

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !