Parlement européen : geste de défiance des europhobes pendant "L'Ode à la joie" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Crédits Photo: Capture d'écran du site du Dailymail
Les europhobes ont tounré le dos à l'hymne européen

Mécontents

Parlement européen : geste de défiance des europhobes pendant "L'Ode à la joie"

Ils ont tourné le dos à l'orchestre et aux autres parlementaires alors que les notes de l'hymne européen retentissaient dans l'hémicycle.

Pour la première séance du nouveau Parlement européen, durant laquelle Martin Schulz a été réélu, les eurosceptiques ont tenu à faire parler d'eux. Ce mardi, à Strasbourg, ils ont en effet boudé l'hymne européen. Comme le rapporte FranceTV Info, les députés europhobes ont adressé un geste de défiance à l'Union européenne en tournant ostensiblement le dos à l'orchestre qui jouait "L'Ode à la joie"

Il s'agit des membres du groupe Europe de la liberté et de la démocratie directe (EFDD) du Britannique Nigel Farage, qui compte 48 élus autour de l'Ukip, sorti grand vainqueur des élections européennes au Royaume-Uni, où il milite pour la sortie du pays de l'Union européenne, et des populistes italiens du Mouvement 5 étoiles.

Des députés indignés ont manifesté leur colère sur Twitter. Le député UMP français Philippe Juvin, membre du PPE (centre-droit), a qualifié les europhobes de "débiles, 100 ans après le suicide collectif", en référence au centenaire de la Première Guerre mondiale. "Rejeter la fraternité ne fera pas avancer les choses", a également lancé sur le réseau social l’eurodéputée libérale française Sylvie Goulard, agacée par ces "individus sans vergogne".

"Les élus europhobes et eurosceptiques, pour les uns restent assis, pour les autres tournent le dos quand est joué l’hymne européen. Inconsistant !", a pour sa part écrit la députée PPE Constance Le Grip.

Lu sur FranceTv Info.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !