On n'est pas couché : échange virulent entre Mathieu Kassovitz et Rachida Dati | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: Capture d'écran

Respect

On n'est pas couché : échange virulent entre Mathieu Kassovitz et Rachida Dati

Hier soir dans "On n'est pas couché" sur France 2, l'acteur Mathieu Kassovitz et l'ex-Garde des Sceaux se sont accrochés sur la question de l'explosion ou non de la délinquance.

Laurent Ruquier recevait Rachida Dati hier soir dans On n'est pas couché. Mais lors de son interview, la responsable politique a eu un accrochage avec l'acteur Mathieu Kassovitz, lorsqu'elle a évoqué une "délinquance qui explose".

"La délinquance augmente, elle n'explose pas", a-t-il retorqué. "Arrêtez de faire peur aux gens ! (...) Madame, si vous étiez un tout petit peu dans la rue...Putain de merde quoi..." s'est-il emporté.

"Si vous voyiez la solidarité qu'ont les gens dans la rue, comment les gens fonctionnent, comment le peuple fonctionne ! Si vous étiez un tout petit peu proche des gens. Pas à travers vos promenades sous surveillance médiatique... Si vous compreniez comment fonctionne un peuple, vous sauriez, un, qu'on a pas besoin de vous", a-t-il poursuivi.

"Nous, on est solidaires entre nous !", a lâché l'acteur, connu pour ses prises de position souvent virulentes. Rachida Dati n'a pas manqué de le reprendre là-dessus : "Vous, vous êtes solidaires dans votre métier ? (...) Vous critiquez tout le monde tout le temps. Vous êtes dans la critique permanente sur tout le monde : sur vos confrères, sur le cinéma, sur les acteurs, sur les producteurs. Aimez-vous déjà les uns les autres chez vous et puis après on peut parler du reste. Donc, arrêtez de dire que je me promène", a-t-elle répondu.

Lu sur Ozap

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !