Mondial 2014 : François Hollande a déjeuné avec les Bleus | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: DR

Encouragements

Mondial 2014 : François Hollande a déjeuné avec les Bleus

Le président de la République est venu saluer jeudi les joueurs et l’encadrement de l’équipe de France en stage de préparation pour le Mondial-2014 à Clairefontaine.

La Coupe du monde de football débute dans deux semaines. Il reste donc suffisamment de temps pour l’équipe de France pour bien s’entraîner et arriver en forme pour le début de la compétition. Cela fait donc un peu plus d’une semaine que le staff et les joueurs se préparent à Clairefontaine. Après avoir brillamment vaincus la Norvège ce mardi (4-0), les Bleus ont reçu la visite ce jeudi de François Hollande. En effet, le président de la République a tenu à aller personnellement encourager les joueurs avant leur départ au Brésil. Il a ainsi déjeune avec eux et s’est entretenu quelques instants avec chacun d’entre eux. 

Le chef de l’Etat est arrivé aux alentours de 12h30 et a été accueilli par le président de la Fédération française de football Noël Le Graët, avant de partager le déjeuner avec les Bleus en compagnie de la ministre de la Jeunesse et des Sports Najat Vallaud-Belkacem et du secrétaire d’Etat aux Sports Thierry Braillard. François Hollande, qui n’a fait aucune déclaration, a ensuite eu droit à une visite des installations du Centre national du football avant de quitter les lieux vers 14h00.

Dans une interview au Parisien, publiée ce jeudi, il a déclaré : "L'équipe de France doit être pour tous un motif de fierté, d'unité, de mobilisation. Ce qui compte, au-delà du résultat, c'est l'image d'une équipe combative, solide et enthousiaste." Et d’ajouter : "La France n'est pas favorite, et alors ?". "Rien n'est impossible pour les Bleus", conclut François Hollande, optimiste : "Ils peuvent réussir. Aucun défi ne doit nous être étranger."

 
Lu sur France TV Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !