Mobula 8 : The SeaCleaners, l’association du navigateur Yvan Bourgnon, présente un bateau de dépollution plastique | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Environnement
Crédits Photo: Capture d'écraan YouTube / Euronews / DR
L'association du navigateur Yvan Bourgnon a présenté le Mobula 8, un nouveau bateau de dépollution fluviale.

Environnement 

Mobula 8 : The SeaCleaners, l’association du navigateur Yvan Bourgnon, présente un bateau de dépollution plastique

L'association du navigateur Yvan Bourgnon a présenté un nouveau bateau de dépollution fluviale, le Mobula 8. Il peut nettoyer 15.000 m2 de plastique par heure.
The SeaCleaners, l’association de navigateur Yvan Bourgnon et le chantier Efinor de Paimpol dans les Côtes-d’Armor, viennent de lancer un tout nouveau navire de dépollution : le Mobula 8.
Cette embarcation a été mise à l’eau il y a quelques jours et est le fruit d’une collaboration entre l’association portée par le navigateur Yvan Bourgnon, The SeaCleaners et du chantier Efinor, grand spécialiste de la confection de bateaux « dépollueurs ».
Le bateau Mobula 8, présenté sur le bassin de la Villette à Paris ce jeudi sera chargé de nettoyer les fleuves, pour protéger les mers, selon des informations d'Euronews. 
L'embarcation de 9,2 mètres de long est équipée d'un système de récupération de déchets de 4 mètres d'envergure et aspirant jusqu'à 40 centimètres de profondeur. Elle peut nettoyer jusqu'à 15.000 m2 par heure et stocker jusqu'à 2.400 kg de déchets qui seront ensuite envoyés au tri. Le Mobula 8 va connaître son premier déploiement opérationnel fin 2021 en Indonésie, où se trouvent cinq des 20 fleuves les plus pollués au monde, selon l'association Sea Cleaners.
L'association d'Yvan Bourgnon prépare les futures missions de son projet phare, le navire de dépollution Manta, un catamaran de 56,5 mètres et de 1.900 tonnes qui doit être opérationnel en 2024. 
Euronews

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !