Melania Trump réclame quatre ans de plus à la Maison Blanche pour Donald Trump | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: Capture d'écran Youtube / Euronews
Melania Trump convention des républicains Donald Trump

"First Lady"

Melania Trump réclame quatre ans de plus à la Maison Blanche pour Donald Trump

Dans le cadre de la convention des républicains, la Première dame amércaine Melania Trump a fait l’éloge de son mari. Elle a notamment loué sa réponse face à la "terrible pandémie" du Covid-19. Melania Trump a été l'une des vedettes de la deuxième journée de la convention nationale des républicains aux Etats-Unis. La Première dame est montée à la tribune, ce mardi 25 août, afin de défendre le bilan présidentiel de son époux.

"Nous avons besoin que mon mari soit notre président pour quatre ans de plus. […] Ce n'est pas un homme politique traditionnel. Il ne fait pas que parler, il obtient des résultats".

Selon elle, Donald Trump "n'arrêtera pas de se battre tant qu'il n'y aura pas un traitement efficace ou un vaccin disponible pour tous".

Melania Trump a également dénoncé les "attaques" du camp démocrate et les "ragots" colportés par les médias.

Eric Trump, le fils du Président, s’est également exprimé lors de la convention des républicains. Il a affirmé que son père avait tenu toutes ses promesses :

"Le président Reagan a dit : "la liberté n'est jamais à plus d'une génération de l'extinction". Elle doit être défendue et protégée. C'est un combat que nous menons en ce moment même. Et c'est un combat que seul mon père peut gagner. […] L'économie, le mur, l'armée, les accords commerciaux, les réductions d'impôts, les juges de la Cour suprême, les hôpitaux de vétérans, les médicaments sur ordonnance, le choix de l'école, le droit d'essayer, le déménagement de notre ambassade à Jérusalem, la paix au Moyen-Orient, les guerres ont enfin pris fin. Les promesses faites ont pour la première fois été tenues".

A dix semaines du jour des élections et à l'approche du vote anticipé, Donald Trump serait devancé dans les sondages par son opposant démocrate Joe Biden.

Euronews- Les Echos

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !