Manuel Valls, à l'Assemblée nationale : "J'assume, j'assume, j'assume" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: Reuters

Il assume beaucoup de choses

Manuel Valls, à l'Assemblée nationale : "J'assume, j'assume, j'assume"

Face aux députés, mardi, le Premier ministre a copié la technique de rhétorique de François Hollande, l'anaphore, en multipliant les "j'assume".

Manuel Valls dans les pas de François Hollande. Quasiment deux an jour pour jour après l'anaphore de François Hollande "moi, président", lors du duel télévisé face à Nicolas Sarkozy, le premier ministre s'est fendu à son tour d'une anaphore à l'Assemblée nationale. 

Face aux députés, mardi, le Premier ministre défendait son plan de stabilité, lors d'un vote consultatif, où la majorité l'a emporté d'une courte tête, avec 41 députés socialistes qui se sont abstenus sur le texte.  

En conclusion de son discours, juste avant le vote, Manuel Valls a ainsi répété neuf fois "j’assume" : "J’assume, oui j’assume, les choix qui sont faits ! J’assume, oui j’assume, car c’est le choix de la cohérence, car c’est le choix du courage ! Oui, j’assume, car c’est le choix de la croissance et de l’emploi, et les Français nous attendent là-dessus ! [...]"

Lu sur bfmtv.com

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !