Litige BNP Paribas/Etats-Unis : Fabius juge que l'amende "n'est pas raisonnable" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: madameoumadame.fr
Laurent Fabius sur le plateau de France 2

Prise de position

Litige BNP Paribas/Etats-Unis : Fabius juge que l'amende "n'est pas raisonnable"

Accusée par Washington d'avoir contourné ses sanctions contre l'Iran, le Soudan et Cuba, BNP Paribas encourt une amende de plus de 7 milliards d'euros.

Le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, a estimé mardi que les chiffres avancés pour une sanction aux Etats-Unis contre BNP Paribas, accusée d'avoir contourné un embargo américain contre Cuba, l'Iran et le Soudan, ne sont "pas raisonnables". Pour rappel, la deuxième banque de la zone euro après l'espagnole Santander, est menacée d'une amende qui pourrait dépasser 10 milliards de dollars (7,3 milliards d'euros), selon le Wall Street Journal et des sources proches des négociations.

Alors que le gouvernement français s'était montré jusqu'à présent d'une extrême prudence sur ce dossier, Laurent Fabius a estimé, sur France 2, que les chiffres avancés n'étaient pas proportionnés à la faute éventuelle et posaient un "grave problème"."S'il y a eu une faute ou une infraction, il est normal qu'il y ait une sanction. La sanction doit être proportionné et raisonnable. Ces chiffres-là ne sont pas raisonnables". Et d'assurer que la France défendra la banque française.

 
Lu sur francetvinfo.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !