Les images des dégâts dans le Sud-Ouest après le passage de la tempête Amélie | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: capture d'écran France 2 / Franceinfo

Vents violents

Les images des dégâts dans le Sud-Ouest après le passage de la tempête Amélie

La tempête Amélie, la première de l'hiver, s'est abattue le dimanche 3 novembre sur les départements de la façade atlantique. Les habitants ont découvert ce matin des arbres arrachés et des débris sur les routes dans le Sud-Ouest.  

Des creux de plusieurs mètres ont été constatés au large. Les rafales de vent ont dépassé les 150 km/h. 

La vigilance orange vents violents a finalement été levée pour 10 départements de l'arc Atlantique et du Sud-Ouest à midi. 

"De forts déferlements de vagues" sont néanmoins attendus et redoutés sur le littoral. 

Le vent a donc soufflé très fort cette nuit de samedi à dimanche dans le Sud-Ouest et jusqu’au Massif central. 

Les plus fortes rafales on t été mesurées avec notamment 163 km/h au Cap Ferret en Gironde, 148 km/h à Messanges et 138 km/h à Biscarrosse dans les Landes, 128 km/h à Socoa dans les Pyrénées-Atlantiques et 104 km/h à Bergerac en Dordogne.

À la mi-journée, les services de secours ont fait état de trois blessés légers -dont un hospitalisé- dans les Pyrénées-Atlantiques, victimes notamment de chutes de branches, selon la préfecture. Dans les Landes, 47 personnes ont été évacuées d’un camping à Aureilhan.

Environ 140.000 foyers se sont retrouvés privés de courant ce dimanche matin. 

Plusieurs trains TER ont été annulés ou reportés. Le trafic ferroviaire a été interrompu entre Pau et Bordeaux, Bayonne et Bordeaux, Mont de Marsan et Bordeaux pour des obstacles sur la voie et des incidents relatifs à l’alimentation électrique. 

Selon des informations de la rédaction de Sud-Ouest, un tronc d’arbre est tombé sur le toit du groupe scolaire de Lacanau en Gironde. Une partie du faux-plafond du casino, récemment inauguré, de Mimizan a également été emportée. 

Le Sud-Est de la France s'est également retrouvé sous les eaux après une nuit de violents orages. Les départements des Bouches-du-Rhône et des Alpes-Maritimes ont en effet été particulièrement touchés. 

A Marignane, l'eau est montée jusqu'à un mètre par endroits. La ville de Nice a connu des précipitations équivalentes à un mois de pluie en une heure. Dans le Sud-Est, des habitants ont été surpris par ces très fortes pluies dans la nuit de samedi 2 à dimanche 3 novembre. Cette région n'avait pas été placée en vigilance orange pluie et inondation, à l'approche de la tempête Amélie. 

Franceinfo / France 2

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !