La Suède toujours réticente à imposer le port du masque | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé

Chemin de traverse

La Suède toujours réticente à imposer le port du masque

Malgré un taux de mortalité important, le royaume scandinave préfère suivre sa propre voie en n'imposant pas le port du masque pour le plus grand plaisir de la population.

La Suède fait partie de l'Union-Européenne et pourtant elle choisit parfois un chemin différent des pays membres : elle est en dehors de la zone euro, préfère rester neutre sur de nombreux sujets internationaux et depuis le début de cette année elle détonne sur sa gestion de la pandémie. 

Pour mieux contenir la propagation du virus, la Suède n'a pas choisit le confinement mais a fait le choix de l'immunité collective. Un choix questionnable étant donné qu'elle se place au 29 juillet sixième au monde dans le classement des pays au taux de mortalité le plus important avec 560 morts pour un million d'habitants. 

Aujourd'hui, alors que tous les pays et y compris Donald Trump voient dans le port du masque une façon de stopper la propagation de la Covid-19, la Suède, elle, décide ne pas l'imposer. Selon Anders Tegnell épidémiologiste de l'état suédois "la situation sanitaire actuelle en Suède va vers une chute des contaminations sans masque alors pourquoi l'imposer". 

Rappelons que le virus circule toujours et que le port du masque est conseillé lorsque les mesures de distanciation sociale ne peuvent être respectées et ça même Anders Tegnell le dit. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !