La députée LREM Corinne Vignon se défend après une interview ratée sur la réforme des retraites | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: Capture d'écran Youtube / Huffington Post

"Coup de chaud"

La députée LREM Corinne Vignon se défend après une interview ratée sur la réforme des retraites

Interviewée mercredi sur la chaîne LCP, Corinne Vignon a eu des difficultés pour expliquer le projet de réforme des retraites qu'elle pilote à l'Assemblée nationale. Elle a depuis tenu à se défendre en publiant une vidéo sur Twitter

"Ma prestation maladroite sur LCP ne reflète pas la rigueur de mon travail". 

La députée LREM de Haute-Garonne avait donné une interview à la chaîne LCP dans laquelle elle est apparue en grande difficulté alors qu’elle expliquait la réforme des retraites et le système à points. 

"Déjà, je tiens à rassurer nos téléspectateurs, il ne s'agit pas de capitalisation, il s'agit bien de… Nous allons être comme le système actuel, un système qui permet une euh…. transition complète. […] Le point sera fixé à 10 euros, il aura une... Dans toute sa fonction, euh… Tout au long de la carrière, ce point sera revalorisé en fonction de l'inflation, lorsque la pension sera liquidée, et il sera revalorisé en fonction des salaires tout au long de la période de votre carrière".

Cette séquence a été très partagée sur les réseaux sociaux.

Corinne Vignon a indiqué dans sa nouvelle vidéo sur Twitter avoir été "destabilisée" et "avoir eu un coup de chaud". 

"J'ai un peu bafouillé, cela peut arriver. Cette vidéo […] ne reflète absolument pas le travail (effectué) sur les retraites depuis dix-huit mois. L'erreur est humaine, c'est dommage. Sachez que dès la rentrée, je serai là pour défendre ce dossier extrêmement important pour les Français et Françaises."

Huffington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !