Immersion dans les tunnels de l'usine Azovstal, où des civils sont réfugiés | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International

Des conditions spartiates

Immersion dans les tunnels de l'usine Azovstal, où des civils sont réfugiés

Des anciens employés ainsi que des civils sont retranchés dans cette usine, protégés par les derniers soldats ukrainiens de la région

Alors que la guerre en Ukraine entre dans son troisième mois, la « deuxième phase de l’opération spéciale » lancée par le Kremlin a débuté cette semaine. « L'un des objectifs de l'armée russe est d'établir un contrôle total sur le Donbass et le sud de l’Ukraine », a assené vendredi 23 avril un haut responsable militaire russe.

La ville de Marioupol, dans le sud de l’Ukraine, est un des points névralgiques de cette opération. Si la ville a été détruite après des semaines de bombardements intensifs, 2000 militaires ukrainiens et de nombreux civils résistent toujours dans les sous-sol de cette usine, devenue une véritable forteresse.

BFM TV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !