Guerre en Ukraine : des bébés nés par GPA attendent leurs parents dans un abri anti-aérien à Kiev | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Crédits Photo: Capture d'écran BBC / DR
De nombreux parents sont dans l’incapacité d’aller chercher leurs bébés nés par gestation pour autrui (GPA) en Ukraine avec l'offensive militaire russe.

Naissances

Guerre en Ukraine : des bébés nés par GPA attendent leurs parents dans un abri anti-aérien à Kiev

Au moins 21 bébés nés via GPA sont réfugiés dans un abri anti-bombardements à Kiev.

Alors que les villes ukrainiennes sont bombardées, de nombreux parents sont dans l’incapacité d’aller chercher leurs bébés nés par gestation pour autrui (GPA). La guerre a rendu le voyage très difficile. Selon la rédaction de la BBC, au moins 21 bébés nés via GPA sont bloqués dans un abri anti-bombes à Kiev.

L’Ukraine est l’un des rares Etats à travers le monde où la GPA est réglementée et autorisée par la loi.

La commissaire européenne aux Affaires intérieures Ylva Johansson a plaidé ce mercredi 16 mars pour l’évacuation des bébés nés de mères porteuses en Ukraine, qui ne peuvent pas être récupérés par leurs parents d’intention en raison de l’invasion russe.

« Pendant la pandémie beaucoup de ces nouveau-nés n’ont pas pu être récupérés, se sont retrouvés coincés et pris en charge dans des orphelinats », a déclaré Ylva Johansson devant des eurodéputés.

Selon des estimations, 2 500 à 3 000 enfants naissent chaque année en Ukraine pour des parents résidant en dehors du pays, en Chine, aux Etats-Unis et dans l’Union européenne.

BBC

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !