Grève à la RATP : le métro parisien a été déserté par les utilisateurs | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: Capture d'écran Huffington Post / Youtube

Images surréalistes

Grève à la RATP : le métro parisien a été déserté par les utilisateurs

Face au mouvement de grève de grande ampleur de la RATP en ce vendredi 13 septembre, les parisiens ont changé leurs habitudes. De nombreux franciliens ont préféré se rendre eau travail à pied, en vélo. D’autres ont eu la possibilité de privilégier le télétravail. 

Les transports en commun étaient assez calmes en ce début de matinée du 13 septembre à Paris alors que la grève RATP a débuté. Ce mouvement entend protester contre la réforme des retraites. Une partie des Franciliens a donc décidé de déserter les rares lignes qui fonctionnaient. Les couloirs des rares lignes de métro qui fonctionnaient étaient assez déserts. 

En voiture, la situation était malheureusement plus délicate. Sur les routes d’Ile-de-France à 7h30, 250 km de bouchons cumulés ont été constatés, contre 130 km environ un jour normal, selon Franceinfo

La journée de grève marque la plus forte mobilisation à la RATP depuis douze ans. 

Ce vendredi, aucun métro ne circule sur les lignes 2, 3, 3bis, 5, 6, 7bis, 10, 11, 12 et 13. Sur les lignes 4 et 7, un métro sur trois était accessible, mais « uniquement en heures de pointe ». Des stations seront fermées, comme Montparnasse, Opéra ou Gare de l’Est.

Un métro sur trois aux heures de pointe est prévu sur la ligne 8, ouverte partiellement, un sur quatre aux mêmes heures sur la ligne 9, également ouverte seulement en partie. Pour les lignes automatiques 1 et 14 du métro, le trafic sera normal mais « avec risque de saturation ». Après 20h, seules la 1 et la 14 fonctionneront.

Dans le RER, le trafic est « très fortement perturbé », avec un RER A sur trois et un RER B sur cinq (avec interconnexion interrompue avec la SNCF en gare du Nord) uniquement aux heures de pointe. Sur la partie nord du RER B (à partir de Gare du Nord), gérée par la SNCF, on pourra compter  sur « un train sur deux toute la journée ».

Le mouvement doit durer 24 heures.

Huffington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !