Gilets jaunes : regardez le discours d'Emmanuel Macron | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: FRED DUFOUR / AFP
macron

Vidéo

Gilets jaunes : regardez le discours d'Emmanuel Macron

Annulation de la CSG pour les retraités les plus modestes, hausse du SMIC, défiscalisation des heures supplémentaires ou encore prime pour les salariés : les principales annonces du discorus d'Emmanuel Macron.
Dès le début de son annonce, Emmanuel Macron, sans préambule a directement fustigé les violences qui ont émaillé les manifestations des gilets jaunes de ces dernières semaines. 
"Les événements de ces dernières semaines dans l'Hexagone et outre-mer ont profondément troublé la nation. Ils ont mêlé des revendications légitimes et un enchaînement de violence inadmissible, et je veux vous le dire d'emblée ces violences ne bénéficieront d'aucune indulgence". A-t-il déclaré en assurant que maintenant "c'est donc désormais le calme et l'ordre républicain qui doivent régner".
Un discours de treize minutes dans lequel il a donné plusieurs mesures concrètes pour répondre à la grogne sociale qui traverse le pays. Parmi ces dernières, quatre principales sont à retenir :
-Le chef de l'Etat a annoncé une hausse de 100 € net du SMIC "sans qu'il en coûte un euro de plus pour l'employeur".
-Une annulation de la hausse de la CSG pour les retraités gagnant moins de 2000 euros car "l'effort qui a été demandé aux retraités était trop important et il n'était pas juste".
- Une prime de fin d'année : "Je demanderai à tous les employeurs qui le peuvent de verser une prime de fin d'année aux employés qui sera défiscalisée".
- Défiscalisation des heures supplémentaires dès 2019. Les heures supplémentaires qui seront exonérées de cotisations sociales.

 

Lu sur franceinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !