Européennes 2014 : Edouard Martin est candidat PS, un an après avoir critiqué Hollande et Ayrault | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Crédits Photo: REUTERS/Christian Hartmann

Engagez-vous qu'ils disaient

Européennes 2014 : Edouard Martin est candidat PS, un an après avoir critiqué Hollande et Ayrault

Le syndicaliste de Florange conduira la liste socialiste aux élections européennes de 2014 dans la circonscription du Grand Est.

"Oui, je serai tête de liste sur la liste socialiste dans le Grand Est. J'ai accepté la proposition qui m'a été faite". Edouard Martin a mis fin aux rumeurs qui circulaient depuis quelques jours. Ce mardi soir sur le plateau du JT de France 2, celui qui était de tous les combats à Florange a annoncé qu'il allait conduire la liste socialiste aux élections européennes de 2014 dans cette circonscription. Le leader syndicaliste CFDT d'ArcelorMittal, qui avait fait parler de lui dans la lutte contre la fermeture des hauts-fourneaux lorrains, s'engage donc en politique. 

Le Premier secrétaire du PS, Harlem Désir, s'est félicité mardi soir que le syndicaliste Edouard Martin conduise la liste socialiste. "C'est une très grande fierté pour les socialistes (...) Edouard Martin apportera la force de ses valeurs et de ses convictions à notre combat pour une nouvelle politique industrielle européenne, pour la croissance et l'emploi, et pour une véritable Europe sociale protectrice des droits des travailleurs", souligne-t-il dans un communiqué. 

Auparavant dans la journée, Le Monde avait déjà fait état de cette possible candidature. Le quotidien de préciser que Edouard Martin était "courtisé par Europe Ecologie-Les Verts et par Nouvelle Donne, le mouvement récemment lancé par l'économiste Pierre Larrouturou". Le syndicaliste a donc choisi le Parti socialiste. Selon Le Monde, sa candidature relègue en deuxième position Catherine Trautmann, députée européenne sortante et ancienne maire de Strasbourg, jusque-là pressentie pour conduire la liste socialiste dans le Grand-Est.

Rappelez-vous ce que disait Edouard Martin à propos du pouvoir socialiste, en 2012 : "On avait cru atteindre le comble du cynisme avec Sarkozy. Eh bien, on n'avait pas encore atteint le paroxysme ! On a deux ennemis maintenant : Mittal et le gouvernement ! On a joué le jeu. On a voulu montrer à Paris qu'on pouvait être des partenaires. Ayrault, hier soir, n'était donc pas au courant de la trahison de Mittal ? (…) J'en appelle au président de la République et je lui dis : est-ce que vous êtes tranquille avec votre conscience ? (…) Il n'y a qu'Ayrault et les imbéciles pour croire Mittal. Soit Ayrault est un imbécile soit il est complice".

Souvenez-vous...


L'appel d'Edouard Martin à François Hollandepar ITELE

lu sur le Huffington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !