Edouard Philippe fait marche arrière sur les aides à domicile pour les seniors | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts

Volte-face

Edouard Philippe fait marche arrière sur les aides à domicile pour les seniors

La gronde a eu raison du projet du gouvernement.

C'est ce qu'on appelle un virage à 180°. L'annonce de Sibeth Ndiaye hier de la volonté du gouvernement de supprimer l'exonération des charges sociales pour les seniors de plus de 70 ans qui emploient des gens à domicile avait provoqué une levée de boucliers dans la classe politique. Face à la contestation, Edouard Philippe a annoncé avoir demandé à la ministre du Travail Muriel Pénicaud de renoncer à ce projet.

Lors des questions au gouvernement du mardi 24 septembre, le premier Ministre a voulu "rassurer les professionnels et les employeurs" et confirmer que "ces mesures n'entreront pas en vigueur".

S'exprimant après Edouard Philippe, Muriel Pénicaud a déclaré que "La mesure telle qu'elle était envisagée n'est pas retenue, mais le sujet de fond doit être abordé" a-t-elle déclaré, avant d'ajouter "Comment nous allons à la fois favoriser l'emploi dans l'aide à domicile - un point très important qui me tient à cœur - et à la fois adapter tous nos dispositifs".

Huffington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !