Cette pub politique d'un candidat inconnu a fait rire plus d'1 million d'américains | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Crédits Photo: Friends of Gerald Daugherty / Capture d'écran

"Please re-elect Gerald. Please."

Cette pub politique d'un candidat inconnu a fait rire plus d'1 million d'américains

Gerald Daugherty est candidat pour la commission du comté de Travis, au Texas.

On l'oublie souvent, depuis la France : le 8 novembre, les américains vont non seulement élire un président ou une présidente, mais des sénateurs, des députés, des gouverneurs, et, dans de nombreux états, énormément d'élus locaux, à tous les échelons de la vie publique. 

D'où cette publicité, de la campagne de Gerald Daugherty, candidat à sa réélection au poste de commissaire du comté de Travis, au Texas, dans la 3ème circonscription. Le comté de Travis est le troisième comté le plus important du Texas, comprenant notamment la capitale d'Austin, et a des compétences dans le domaine de la fiscalité ou encore des transports. 

Et la femme de Gerald Daugherty veut que les électeurs votent pour son mari pour qu'elle n'ait pas à l'écouter parler de son métier sans arrêt. 

Dans la première séquence, on voit Gerald entrain de faire la vaisselle avec sa femme, parlant sans arrêt de violations du code de l'urbanisme. 

Dans la suivante, il parle de manière animée des impôts locaux à un invité qui semble menacé de s'endormir debout. 

"La plupart des gens arrêtent de penser à leur travail lorsqu'ils rentrent du bureau", explique sa pauvre épouse Charlyn. "Mais tout ce qu'il veut faire, c'est résoudre des problèmes." 

A la fin de la pub, Gerald continue de parler sans s'interrompre de problèmes de stationnement en aidant sa femme à faire la lessive. "Tu sais, je crois que j'aime bien t'aider avec les tâches domestiques", dit-il à sa femme, alors que celle-ci se tourne vers la caméra avec un regard d'horreur. 

"S'il-vous-plaît, votez pour Gerald", dit sa femme frustrée en conclusion de la pub. "S'il-vous-plaît."

La vidéo a été vue plus d'1,8 millions de fois sur Facebook. 

Lu sur The Federalist

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !