Bernard Kouchner : il ne veut plus entendre le mot "euthanasie" car "il y a nazi" dedans | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Crédits Photo: Reuters
Bernard Kouchner ne veut plus entendre le mot "euthanasie" car "il y a nazi" dedans

Terminologie

Bernard Kouchner : il ne veut plus entendre le mot "euthanasie" car "il y a nazi" dedans

L'ancien ministre des affaires étrangères veut "employer des mots doux" et trouve qu'avec le terme d'euthanasie, "on a tout de suite l'impression qu'il y a une agression".

"Ce n'est pas très gentil." Bernard Kouchner, cofondateur de Médecins du Monde et Médecins sans Frontières, ne veut plus entendre parler du terme d'euthanasie, revenu au coeur de l'actualité après les affaires Lambert et Bonnemaison. Et pour cause : ce mot n'est "pas très gentil", puisque "il y a le mot nazi dedans" a-t-il expliqué au micro de France Inter, ce jeudi matin.

>> A lire sur le même sujet : Vincent Lambert/Dr Bonnemaison : en moins de 24 heures, la justice rend deux décisions sur l’euthanasie totalement contradictoires

Favorable à une évolution de la loi Léonetti, l'ancien ministre voit dans l'acquittement du médecin urgentiste Nicolas Bonnemaison, visé par sept "empoisonnements" par la Cour d'assises de Pau, la preuve de la nécessité de cette réforme : "C'est une décision de justice qui fera évoluer nos textes pour que ces problèmes, douloureux pour tous, ne se reposent pas".

A noter que selon une enquête BVA pour Le Parisien-Aujourd'hui en France publiée ce jeudi, 89% des Français se déclarent favorables à une loi favorisant l'euthanasie... ou un autre terme à trouver, selon Bernard Kouchner.

Vu sur France Inter

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !