Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: Capture d'écran Euronews

Actions précédentes

Avant ses attaques contre Benjamin Griveaux, Piotr Pavlenski avait incendié la Banque de France à Paris

L’artiste russe Piotr Pavlenski, à l’origine de la diffusion de vidéos ayant entraîné la chute de Benjamin Griveaux aux élections municipales, avait déjà provoqué un incident majeur à Paris en 2017. Cet homme de nationalité russe avait mis le feu à la Banque de France. Dans différentes actions précédentes, il avait également utilisé son corps comme outil artistique.  

En octobre 2017, Piotr Pavlenski avait donc mis le feu à la façade d’une succursale de la Banque de France dans le quartier de la Bastille. Piotr Pavlenski avait voulu mener cette action à l’époque pour dénoncer la domination des puissances financières et lancer un appel à la révolution.

A la suite de son interpellation, il avait été jugé à Paris pour "destruction du bien d'autrui par un moyen dangereux pour les personnes". Il a été condamné à trois ans de prison dont deux avec sursis en janvier 2019. Selon des informations de CNews, comme il a déjà effectué onze mois de détention provisoire, il n'était pas repassé par la case prison. Lors de son procès, il avait déclaré : "La seule chose que je veux, c'est déplacer la Banque de France de la place de la Bastille. Et vive les gilets jaunes!".

Il serait menacé en Russie dans son pays pour des accusations d’agression sexuelle et a obtenu l’asile politique en France. Il s’est rendu "célèbre" pour avoir arrosé d’essence et incendié les portes du siège de l’ex-KGB et s‘être cloué la peau des testicules sur les pavés de la place Rouge. Il s‘était aussi cousu les lèvres en soutien aux Pussy Riot. 

Piotr Pavlenski a revendiqué la diffusion des vidéos et des messages à caractère sexuel attribués à Benjamin Griveaux et non encore authentifiés. Le candidat LREM pour les élections municipales à Paris a depuis décidé de renoncer à sa candidature pour protéger sa famille et ses proches. 

Cet homme de nationalité russe est donc à l’origine d'un site controversé et pornographique, basé en Amérique du Nord, sur lequel ont été diffusés les vidéos et les messages attribués à Benjamin Griveaux. Ce site est décrit comme "la première ressource pornographique avec la participation de fonctionnaires et représentants politiques". Piotr Pavlenski a promis d’autres révélations. Il a indiqué avoir obtenu ces vidéos via une "source" qui entretenait une relation consentie avec Benjamin Griveaux. 

Le successeur de Benjamin Griveaux, le nouveau candidat LREM pour les élections municipales, devrait être connu dans les prochains jours, en début de semaine prochaine. 

Euronews et CNews

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !Les réactions politiques après la décision de Benjamin Griveaux de renoncer à sa candidature pour les municipales à ParisBenjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !