Anne Hidalgo dénonce la hausse de la délinquance à Paris et cible la responsabilité de l'Etat | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: capture d'écran France 2 / Franceinfo

Mauvais chiffres

Anne Hidalgo dénonce la hausse de la délinquance à Paris et cible la responsabilité de l'Etat

La maire de Paris Anne Hidalgo a dénoncé la récente hausse de la délinquance à Paris, d'après des informations de Franceinfo.

Selon les chiffres communiqués par la Mairie de Paris, les cambriolages sont en hausse de 16% entre 2017 et 2018 dans 19 des 20 arrondissements de Paris. 

Les vols à la tire dans le métro parisien ont augmenté de 68% depuis le début de l'année. Les cambriolages sont aussi en hausse. 

L'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) vient de communiquer des chiffres également. Ces chercheurs ont étudié les infractions enregistrées par les services de police de Paris et de la petite couronne entre 2016 et 2017. Leur rapport a été publié ce jeudi

Anne Hidalgo considère que la police a délaissé le terrain et ses missions principales lors des manifestations des Gilets jaunes. Chaque samedi, les effectifs étaient en effet parfois divisés par deux dans certains commissariats dans des zones sensibles. 

Anne Hidalgo a annoncé la création d'une police municipale en 2020. Cette nouvelle entité ne pourra pas néanmoins remplacer l'action de la police nationale selon la maire de Paris.  

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, en déplacement à Nice, a reconnu vendredi "des chiffres moins bons ces derniers mois" en matière de délinquance. Il a en revanche critiqué le mauvais procès de la Mairie de Paris.

"C'est une vaine polémique. Nous entrons dans une période électorale, elle a choisi de privilégier la dimension politique. Moi je choisis de privilégier la sécurité des Français. En France et pas seulement à Paris, nous avons mobilisés nos forces pour gérer l'ordre public [...] Si la question est de savoir si on peut démultiplier les forces de l'ordre pendant un temps court, la réponse est non. Ceux qui sont mobilisés le samedi pour la sécurité des Français et des Parisiens le sont de fait moins les autres jours de la semaine".

Cette intervention du Ministre de l'Intérieur répond à la lettre ouverte d'une adjointe d'Anne Hidalgo qui réclamait des policiers face à l'"explosion" de la délinquance dans la capitale depuis la crise sociale des Gilets jaunes.

Voici plus de chiffres dévoilés par la Mairie de Paris : 

+ 68 % de vols à la tire depuis le début de l'année dans le métro parisien

+ 71 % d'agressions sexuelles en novembre 2018 dans le métro parisien

+ 13,5 % d'atteintes volontaires

+ 8,5 % de recels

+ 8 % de violences faites aux femmes

+ 18 % de violences intrafamiliales

+ 16 % de cambriolages entre 2017 et 2018 dans 19 des 20 arrondissements parisiens

les atteintes aux biens passent de 5,8 % en 2018 à 15 % en 2019

+ 37,6 % de vols à la tire et + 7,4 % de vols par effraction

+ 12,8 % d'affaires de trafics de stupéfiants entre 2017 et 2018

Franceinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !