Accusé de mentir sur le sort des migrants; Yann Moix va porter plainte en diffamation contre Gérard Collomb | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Crédits Photo: Capture d'écran

Justice

Accusé de mentir sur le sort des migrants; Yann Moix va porter plainte en diffamation contre Gérard Collomb

Yann Moix est accusé par le ministre de l'Intérieur d'avoir bidonné une vidéo montrant le traitement des migrants par les forces de l'ordre.

Cette fois, ce sera à la justice de trancher. Invité de Thierry Ardisson dans l'émission "Salut les terriens" sur C8, ce samedi, l'écrivain Yann Moix a déclaré son intention de déposer plainte pour diffamation contre le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb.

Les deux hommes s'affrontent depuis plusieurs semaines à propos d'une vidéo tournée et diffusée par Yann Moix, dans laquellle il dénonce des "actes criminels", "des actes de barbarie", "des atteintes aux droits fondamentaux" commis à Calais (Pas-de-Calais) à l'encontre des migrants par les forces de l'ordre.

"Ce dont Yann Moix a fait état était, excusez-moi, un montage qui reprenait des images de la jungle de Calais. On n’était pas en plein hiver, on était en plein été. Il y a des moyens aujourd’hui pour faire dire à n’importe quel personnage le contraire de ce qu’il pense avec des moyens technologiques", avait réagi le ministre, 

"Je ne comprends pas pourquoi mon témoignage est à ce point humilié et à ce point passé sous silence et ridiculisé, j’ai donc décidé – puisque maintenant ça suffit – d’attaquer le ministre de l’Intérieur français pour propos diffamatoires à mon égard", a déclaré Yann Moix ce samedi 3 mars. "Lorsqu’on est un responsable politique de haut rang, quand on est à son poste, on ne peut pas faire passer pour de la mythomanie ce qui n’est que du témoignage. Plus on lui apporte d’images, moins il se rend compte de la gravité de la situation", a dénoncé l’écrivain.

Lu sur 20 Minutes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !