"Pour le bien de la France, taisez-vous" : quand Alain Finkielkraut est vivement interpellé dans "Des paroles et des actes" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: emMarketer/Statista

Tendu

"Pour le bien de la France, taisez-vous" : quand Alain Finkielkraut est vivement interpellé dans "Des paroles et des actes"

L'académicien a été apostrophé par une enseignante qui intervenait dans le public de l'émission.

Une certaine tension s'est emparée du plateau de "Des paroles et des actes" jeudi soir. Une professeure d'anglais, Wiam Berhouma, qui faisait partie du public, a interrogé Alain Finkielkraut sur le rôle des hommes politiques et des "pseudos-intellectuels" dans la montée de l'islamophobie en France.

Estimant que l'invité n'avait pas répondu à sa question, elle a ensuite fait référence à un passage du récent Académicien dans "Ce soir ou jamais".  "Il y a une vidéo de vous où vous criez à monsieur Dafri (scénariste français ndlr) : 'taisez-vous, taisez-vous'. Eh bien, pour le bien de la France, je vous dis la même chose, taisez-vous monsieur Finkielkraut" a lancé Wiam Berhouma.

Lu sur FranceTVinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !