"Il n'y a que des blancs" : scandale en Guadeloupe après l'arrivée d'un bateau de rescapés... majoritairement touristes américains | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Crédits Photo: emMarketer/Statista

Apartheid

"Il n'y a que des blancs" : scandale en Guadeloupe après l'arrivée d'un bateau de rescapés... majoritairement touristes américains

Selon le capitaine du navire, ils ont été rapatriés à la demande de la préfecture. Elle dément.

Y-a-t-il des rescapés plus privilégiés que d'autres ? La question est posée en Guadeloupe, qui a acceuilli vendredi soir un bâteau de rescapés des îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy. Surprise à l'accostage : seulement 3 Guadeloupéens rapatriés font partie des passagers. La centaine de personnes est en fait des touristes américains.

Au micro de Guadeloupe 1ère, le capitaine du navire assure avoir été missionné par le préfet pour cette mission de rapatriement. La préfecture assure, elle, n'avoir "jamais donné d'ordre de rapatriement de touristes". 

Lu sur LCI

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !