"Dès que le Premier ministre aura fini de lire ses textos" : quand Christian Jacob épingle Bernard Cazeneuve devant les députés | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: Capture d'écran

Grillé

"Dès que le Premier ministre aura fini de lire ses textos" : quand Christian Jacob épingle Bernard Cazeneuve devant les députés

Le patron des députés républicains n'a pas hésité à interrompre sa prise de parole en constatant que le Premier ministre n'était pas tout à fait attentif.

Christian Jacob n'a pas laissé passer l'occasion de se payer un néo Premier ministre. Ce mardi dans l’hémicycle, le patron des députés Républicains a recadré Bernard Cazeneuve devant les députés. Présent à la tribune après que le chef du gouvernement ait effectué son discours de politique générale, Christian Jacob a d'abord envoyé une petite douceur à l'ancin ministre de l'Intérieur. "Si vous êtes là devant nous, ce n'est certainement ni grâce à la cohésion de votre majorité, ni grâce à vos talents personnels, mais par la grâce des institutions de la Ve République", a jugé le député de Seine-et-Marne.

Puis il a remarqué que ce dernier était en train de consulter son smartphone. Ce qu’il n’a pas vraiment apprécié. Il le lui a fait remarquer en disant : "dès que le Premier ministre aura fini de lire ses textos on pourra continuer", provoquant quelques rires dans l'hémicycle. Bernard Cazeneuve a lors affiché une moue, laissant apparaitre un certain agacement devant cette impudence...

A LIRE AUSSI : Assemblée nationale : Bernard Cazeneuve obtient largement la confiance des députés

Lu sur L'Opinion

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !