Sur les réseaux sociaux, les stars étrangères se mobilisent pour la journée de la santé mentale (mais pas en France...) | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Le suicide de Robin Williams a sans doute beaucoup plus fait pour la Journée de la santé mentale, et sa mission de dissiper la honte et le silence, que bien des campagnes institutionnelles.
Le suicide de Robin Williams a sans doute beaucoup plus fait pour la Journée de la santé mentale, et sa mission de dissiper la honte et le silence, que bien des campagnes institutionnelles.
©

Revue de blogs

Sur les réseaux sociaux, les stars étrangères se mobilisent pour la journée de la santé mentale (mais pas en France...)

La journée mondiale de la santé ce 10 octobre a rallié des célébrités qui ont fait leur 'coming out' sur leurs problèmes mentaux. Enfin, ailleurs qu'en France...

Claire Ulrich

Claire Ulrich

Claire Ulrich est journaliste et fan du Web depuis très longtemps, toujours émerveillée par ce jardin aux découvertes, et reste convaincue que le Web peut permettre quelque chose de pas si mal : que les humains communiquent directement entre eux et partagent la chose humaine pour s'apercevoir qu'ils ne sont pas si différents et qu'il y a donc un moyen de s'entendre.

Voir la bio »

"Je pense que les personnes qui sont les plus tristes sont celles qui font toujours de leur mieux pour  rendre les gens heureux parce qu'elles savent ce que cela fait de se sentir absolument nul et elles ne veulent pas que les autres éprouvent ce sentiment'

Le suicide de Robin Williams a sans doute beaucoup plus fait pour la Journée de la santé mentale, et sa mission de dissiper la honte et le silence, que bien des campagnes institutionnelles. Depuis hier, les  réseaux sociaux anglo-saxons ont pris un virage : ils marquent cette journée par des témoignages de célébrités sur leur compte, un 'coming out' qui se répand' sous un hashtag qui s'est maintenu dans les Tendances de Twitter toute la journée malgré la concurrence Trump Clinton, le 

Jordan Ring de la série de téléréalité Love Island @jordanring1983 "Je souffre d'anxiété et je suis sous traitement depuis presque dix ans, mais cela ne m'a jamais empêché de saisir les opportunités et la vie !!

L'acteur et scénariste Rob Delaney republie chaque année à cette date un récit de son 'voyage' de dix ans dans la depression (traitée) survenue après avoir abandonné l'alcool. La YouTubeuse et gameuse Nati Casanova, de Zombiunicorn, aux 86000 fans, remercie ses amis et fans de l'avoir tirée d'un très mauvais pas, la dépression, parce qu'elle en avait parlé. Le rappeur de Twenty One Pilots, a pris le temps en concert d'en parler :"Vous n'êtes pas seuls, et j'espère que vous vous souviendrez de ça'' 

A Londres, les 'Royals' ont consacré toute la journée à des rencontres autour du thème de la santé mentale, une cause pour laquelle ils ont fondé leur propre association. 

Les stars britanniques se sont mobilisées pour la santé mentale avec un signe, un cercle tracé dans la main, en souvenir d'une jeune fille déprimée qui a mis fin a ses jours et avait laissé une vidéo d'adieu avec ce signe. Mot d'ordre : 'Parlez-en'. JP Patterson, de la série Made In Chelsea, a exposé très publiquement sa lutte contre ses tendances suicidaires et le traitement qu'il suit depuis son adolescence.DevonMurray,l'un des acteurs de Harry Potter a tweeté : 'Je me bats en silence contre la dépression depuis dix ans et ce n'est que récememnt que j'en ai parlé. ça fait une énorme différence''. 

C'est peut-être dans le monde de la musique que le recul du tabou est le plus visible : Justin Bieber, Selena Gomez, Zayn Malik ex-membre de One Direction (qui a annulé un concert cet été et en a expliqué les raisons - sa santé mentale - sur Twitter) et James Arthur ont tous témoigné sur les réseaux sociaux de leurs crises d'angoisse ou des bas et des hauts d'un état dépressif, et des différents traitements tentés.

Le duo de Rizzle Kicks admett que les problèmes d'anxiété généralisée de Jordan Stephens les ont conduit à l'annulation d'une tournée. 'Nous faisons en sorte que notre amitié et notre santé mentale soient la priorité'. Jordan Stephens a dirigé lui-meme la vidéo de campagne contre la stigmatisation des troubles mentaux 'I am Whole'.

Et en France ? Rien, ou presque. En dehors des campagnes institutionnelles sur les réseaux sociaux, un peu d'ironie, ici et là, comme Antony : "Aujourd'hui, c'est la journée mondiale de la santé mentale. Bonne journée à Donald Trump' . En France, le tabou résiste.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !