Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
©JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

La Minute Tech

Petits conseils pour choisir le meilleur iPad (et éviter ceux qui n'apportent rien)

Face à la profusion des modèles présents ou passés, acheter un iPad n'est pas si simple que cela. Nos conseils pour y voir plus clair.

Jérôme Durel

Jérôme Durel

Jérôme Durel est journaliste et responsable éditorial pour le groupe Humanoid, éditeur de FrAndroid et Numerama. 

Voir la bio »

Atlantico : On pourrait se dire qu'il n'y a rien de plus simple que d'acheter un iPad. Mais Apple en propose désormais quatre modèles (classique, Air, Pro, Mini), sans compter les anciennes versions. Quels conseils généraux donneriez-vous avant de faire son choix ?

Jérôme Durel : Il y a aujourd'hui sur le marché plusieurs fabricants de tablettes, les plus connus étant Samsung et Apple – il y a d'autres acteurs, mais les plus sérieux restent ces deux-là. Si vous vous dirigez vers un iPad, c'est donc que vous avez déjà fait un choix. A partir du moment où vous avez donc fait ce choix – peut-être car vous êtes déjà dans l'écosystème d'Apple – la question à se poser est celle du prix. En réalité, c'est souvent le budget qui va déterminer le choix. Plus vous avez un budget important, plus vous pourrez prendre un modèle comfortable.

Justement, en termes de budget, on remarque une différence de près de 300 euros entre l'iPad classique et l'iPad Air. Ce surcoût important pour l'iPad Air se justifie-t-il pour le grand public ?

Pas vraiment. Selon moi, l'iPad classique est le meilleur rapport qualité/prix que vous trouverez sur le marché de la tablette en général, et chez Apple en particulier. L'iPad Air est plus joli, plus fin, avec un écran un peu plus grand, et a une différence importante avec l'iPad classique qui est sa comptabilité avec tous les derniers accessoires d'Apple, notamment le clavier qui permet de le transformer en appareil beaucoup plus pratique pour les usages avancés tels que le traitement de texte. Ceci étant dit, il existe aussi des claviers bluetooth compatibles avec l'iPad classique, c'est pour cela que l'iPad Air ne vaut pas forcément le coup.

L'iPad Pro a-t-il un intérêt pour un non-professionnel ?

L'iPad Pro est le plus grand en termes de taille d'écran, ce qui est plus confortable pour travailler, mais aussi pour regarder des films. Qui peut le plus peut le moins ! Son écran est plus réactif, dispose d'un capteur de profondeur, il y a de nombreux accessoires... Il est pensé pour un usage professionnel mais peut très bien convenir à des usages personnels. C'est une question de budget et de taille.

Concernant la taille, justement, à quel public se destine l'iPad Mini, qui est plus cher que le classique ?

Apple souhaitait proposer une tablette de petit format, d'où ce modèle. Mais aujourd'hui, les téléphones sont plus grands qu'avant ; ce qui explique d'ailleurs que l'iPad Mini soit moins mini que ses premières versions. Mais tout ce qu'on fera avec un iPad Mini de 7,9 pouces, on le fera avec un smartphone de 6,3 pouces. Le gain de confort, par rapport au prix, me paraît assez limité ; surtout qu'il est juste la même puissance qu'un iPad classique. En réalité, je trouve que c'est un segment qui a perdu sa pertinence. Je pense qu'Apple ne le garde que pour des raisons historiques. Il ne peut être utile que pour les gens qui veulent voyager ou qui ont un tout petit téléphone.

Est-il intéressant d'acheter un iPad d'occasion, ou reconditionné ?

Oui, c'est le cas pour les produits Apple en général. Il y a plusieurs raisons, mais la première est que le suivi des mises à jour est bon, et la seconde tient à la qualité de ses processeurs. Pour simplifier, ils sont fait maison et sont donc optimisés pour l'appareil, et sont généralement en avance de six mois par rapport à ceux de la concurrence. Donc, même si votre produit a deux ans, il n'a en fait qu'un an et demi de retard par rapport à ce qui se fait dans le reste du marché. Les appareils vieillissent donc bien. D'autant que les mises à jours sont faites pendant plusieurs années, alors que chez la concurrence, les mises à jour s'arrêtent en général au bout de deux ans.

Y-a-t-il toutefois des modèles d'anciens iPad à éviter ?

Ca reste de l'électronique qui vieillit, il ne faut donc pas exagérer ! Vous pouvez passer votre chemin pour les iPad qui ont plus de trois ans. La génération précédente à celle en vente est généralement un bon plan ; celle d'encore avant peut être intéressante si vous n'avez pas d'usages démesurés. Au-delà, il faut vraiment être bien conscient de ce qu'on achète, car ça ne répondre qu'à des besoins très spécifiques (second écran, etc.).

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !