Le chômage repart malheureusement de nouveau à la hausse en France | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Le chômage explose de nouveau en France. Pourtant, les solutions semblent exister.
Le chômage explose de nouveau en France. Pourtant, les solutions semblent exister.
©

Revue d'analyses financières

Le chômage repart malheureusement de nouveau à la hausse en France

La France se déchire sur le Code du travail alors que le texte de départ de la loi El Khomri permettait d’aller un peu dans la direction de ce qui a réussi chez tous nos voisins.

Jean-Jacques Netter

Jean-Jacques Netter

Jean Jacques Netter est vice-président de l’Institut des Libertés, un think tank fondé avec Charles Gave en janvier 2012.

Voir la bio »

Les marchés boursiers sont restés insensibles aux terribles attentats qui ont endeuillé la Belgique. Tout se passe comme s’il y avait un phénomène de banalisation. La plupart du personnel politique refuse de voir ce qui amène des hommes à tuer, car ils rejettent toute explication qui pourrait montrer qu’ils ont leur part de responsabilité dans ces attentats à répétition. Quand on pratique en permanence la culture de l’excuse, on passe à côté de l’histoire et on devient aveugle à ce qui fissure la société française de l’intérieur. 

Le gouvernement ment sur l’attractivité de la France et la réduction des déficits

La France se déchire sur le Code du travail alors que le texte de départ de la loi El Khomri permettait d’aller un peu dans la direction de ce qui a réussi chez tous nos voisins. En Italie, Matteo Renzi a eu le courage de défier l’aile gauche de son parti avec son « CDI à protection croissante ». En Grande Bretagne on « Ubérise » l’économie. La flexibilité de l’emploi est reine, près de 5M de personnes perçoivent des revenus par le biais de plateforme en ligne. Au Danemark il est devenu aussi facile de perdre son emploi que d’en trouver un.

Ce n’est donc pas une surprise de voir malheureusement le chômage exploser de nouveau en hausse en février. Le nombre d’inscrits en catégorie A, a augmenté de 38 000 soit la plus forte hausse du chômage depuis septembre 2013.

Le gouvernement ment sur l’attractivité de la France. On nous raconte que 33 000 emplois ont « créés ou maintenus » grâce aux investissements étrangers qui sont néanmoins en baisse de 5% par rapport à l’année dernière ! N’oublions pas que pour les investisseurs étrangers nous sommes toujours le pays des 35 heures, de la taxe à 75% sur les haut salaires et sur le capital taxé au même niveau que le travail. Si l’on a envie de prendre la mesure de l’attractivité de la France il suffit de regarder ce qui se passe chez IBM France. Elle n’emploie plus que 7000 personnes en France contre 26 000 à la fin des années 90.

La France ment sur la réduction de son déficit. On reparle de cagnotte.

Le gouvernement se félicite de ce que le déficit soit à 3,5% du PIB inférieur à ce qui était prévu soit 4,1% dans la loi de finance initiale pour 2015. Le nouveau chiffre ne doit évidemment rien aux réformes courageuses du gouvernement mais presque tout à la baisse des taux organisée par Mario Draghi à la BCE.  « Nous avons fait nos preuves » a dit néanmoins Michel Sapin…Rappelons tout de même que le déficit moyen de la zone Euro est de 2,2% alors que l’endettement de la France ne cesse de progresser à 2097 Md€ fin 2015 soit 95,7% du PIB. La France fait donc toujours partie des mauvais élèves de la classe.

La France a tout faux en matière de politique immobilière. Elle fabrique des machines à produire des logements vides. Depuis 1993 chaque ministre du logement instaure son propre dispositif fiscal. Le résultat est que des milliers d ‘épargnants sont ruinés en raison du manque de demandes. Le taux de vacance des logements déjà construits est de à Vichy de 21%, Béziers 17%, Besançon et Valence (12,9%) et Brive la Gaillarde (12,6%)

En Europe, l’indice de confiance a faibli en mars. Le secteur manufacturier continue de se dégrader. En Allemagne, la consommation et l’investissement progressent ce qui devrait faire diminuer l’excédent courant de la zone Euro. Pourtant,  l’indice de confiance ne se redresse pas encore nettement. La Suède affiche un taux de progression de 4,5%

Aux Etats-Unis les premiers résultats du premier trimestre seront annoncés cette semaine. La croissance américaine a décéléré en fin d’année. Tous les composants du secteur manufacturier se dégradent.

Le dollar fait l’objet de rumeurs permanentes selon lesquelles il y aurait eu un accord au G 20 pour éviter que la monnaie américaine continue de monter.

Le marché immobilier américain tient bien, compte tenu des taux très bas sur le crédit hypothécaire. Les ventes de maisons neuves ont progressé de 2% en février.

La sous performance chronique des banques n’est pas un bon signe

Quand le secteur des banques sous-performe le marché, cela n’est généralement pas bon signe. Pratiquement tous les secteurs en Europe ont retrouvé leur niveau du début de l’année sauf celui des banques. A titre d’exemple, les banques grecques ont 40% de leur encours de crédit qui est non performant. Quant aux crédits hypothécaires, 55% ne sont plus honorés ni en intérêt et bien sûr en capital.  C’est peut être pour cela que Mario Draghi est devenu obsédé par la fragmentation du secteur bancaire en Europe.

D'ailleurs, le TLTRO2 va aider les banques à re-financer des émissions qui viennent à échéance. Michel Sapin qui s’est décerné un brevet de bonne gestion aurait pu  remercier pour avoir maintenu des taux d’intérêts aussi bas !

Les sociétés de software pour la sécurité sont de plus en plus volatiles. On pourrait imaginer que le développement des attaques criminelles sur internet et la montée du terrorisme tout le secteur serait favorablement impacté. Les résultats de Cisco Systems et Juniper Networksseront donc très intéressants à suivre. Chez Fortinet on a pu enregistrer plusieurs départs de dirigeants importants. Palo Alto Networks a réalisé une hausse de son chiffre d’affaires de 62% au premier trimestre. Les analystes sont inquiets sur le rythme de croissance de FirstEyeet sur celui de Symantec.Comme toujours quand un secteur devient trop à la mode il faut se demander quels pourraient être les nouveaux catalystes d’une poursuite de la hausse des cours.

La publicité va mieux. Les sociétés qui se sont données la peine de développer leurs activités dans le digital s’en sortent bien.Les grands événements sportifs programmés pour ces prochains mois devraient favoriser le secteur.Parmi les sociétés bien positionnées pour en profiter figurent : Publicis en baisse de 17% sur un an. Elle réalise une meilleure marge opérationnelle que ses concurrents. WPP en Grande Bretagne est en hausse de 2% sur douze mois avec une marge de 14,1%. Viennent ensuite Omnicom (+5% et 12,7%) et Interpublic Group (-1% et 11,5%) 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !