La méditation, nouvelle hygiène de vie | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
L'armée américaine conseille la méditation aux soldats.
L'armée américaine conseille la méditation aux soldats.
©Reuters

Revue de blogs

La méditation, nouvelle hygiène de vie

La méditation serait une véritable aide à la vie quotidienne et à la santé mentale, même reconnue par l'armée américaine.

Claire Ulrich

Claire Ulrich

Claire Ulrich est journaliste et fan du Web depuis très longtemps, toujours émerveillée par ce jardin aux découvertes, et reste convaincue que le Web peut permettre quelque chose de pas si mal : que les humains communiquent directement entre eux et partagent la chose humaine pour s'apercevoir qu'ils ne sont pas si différents et qu'il y a donc un moyen de s'entendre.

Voir la bio »

"Paresseuse boule de nerfs perpétuellement angoissée, bourrée de tics, de TOC, un poil hystérique, j’ai pourtant un rêve… celui de savoir méditer. C’est un peu mon Graal. Je ne souris pas du tout quand le cinéaste David Lynch ne parle plus que méditation à longueur d’interview : au contraire, je l’envie (même si je préfèrerais quand même qu’il arrête cinq minutes d’être zen et refasse Blue Velvet). J’ai aussi été très jalouse du romancier Emmanuel Carrère lorsqu’il a raconté s’y adonner dans Limonov, à l’image de son héros.(...) Alors, pourquoi pas moi ?"

Le blog Les paresseuses illustre bien le profil de la française et du français tenté par la méditation : elle est devenue la réponse, y compris dans l'entreprise, au besoin de maintenir un équilibre un peu moins précaire dans un monde en transition. Si même le management de Google le conseille à ses employés, c'est qu'il doit y avoir une raison et des bénéfices évidents, raisonnent de plus en plus d'internautes.

Mais la quête d'informations n'est pas simple. Les premières étapes de ce nouveau parcours du Français affligé de tachycardie et assoiffé de sens semble passer par le livre de Mathieu Ricard. Après commence la recherche des stages, cours, initiations dans une jungle de Google Adds.

Méditation est un mot clé visiblement porteur pour deux grandes familles de blogs et sites : les "méditatifs" tendance Bouddhisme, yoga, philosophies d'Asie. Et les "méditatifs" orientés développement personnel à l'occidentale, et, disons-le, axés sur la performance, le coaching, la méditation comme plume supplémentaire dans la couronne de celui qui réussit. 

Une étape presque obligatoire, et rassurante, est le blog Psycho Actif de Christophe André, pionnier du développement personnel en France et conférencier demandé jusque dans les mutuelles et sociétés d'assurances. Ses différents ouvrages comme les posts de son blog offrent une vision laîque et humaniste de la méditation, en tant que brique parmi d'autres du développement personnel. 

Pour visualiser les techniques et s'imaginer les pratiquants, les forums de Psychologie.com proposent dix vidéos sur les principaux aspects d'une initiation à la méditation. Mais...il faut s'y impliquer, être patient, et le sommes-nous, surtout armés de simples vidéos dans son salon ? Les Paresseuses a la franchise de reconnaitre qu'elle a rendu les armes : 

 "Car franchement, j’ai essayé. Je ne dirais pas que j’ai tout essayé, mais j’ai essayé..(...) Le problème, c’est que je n’ai jamais réussi à aller au-delà de la fameuse première séance dont tous les adeptes s’accordent à dire qu’on peut la faire là, maintenant, tout de suite, sans préparation, sans équipement, sans gourou."

"Il vous suffit pour cela de fermer les yeux, de ralentir légèrement votre respiration et de vous concentrer sur la sensation de l'air qui rentre et qui sort par vos narines", raconte le site Apprendre à méditer. Sauf que : "Vous vous rendrez compte qu'il est difficile de rester concentré sur cette sensation car des pensées et des idées traversent sans cesse notre esprit et nous empêchent de rester totalement concentrés" dit le texte.

"Effectivement, j’ai remarqué : j’ai réussi à penser à tout, des nuages qui passent dans le ciel à l’éventualité de lancer bientôt une lessive."

Méditation du matin en Chine, photo Trent Storm sur Flickr

Aux Etats-Unis, ou la "mindfulness" (la pleine conscience) devient le nouveau jogging quotidien de l'âme, Brain Picking, le site de réflexion sociétale a inclus la méditation dans un dossier sur "l'effet placebo" car malgré ses aspects agaçants de mode moutonnière, il pourrait y avoir du positif médical dans sa pratique. 

"Le petit corpus de recherches scentifiques sur la méditation est encourageant. Selon Jo Marchant (Ndlr : journaliste scientifique), il y a des indications que la méditation stimule la réponse immunitaire chez les personnes qui se font vacciner et les personnes souffrant d'un cancer, protège contre une rechute dans une dépression clinique, améliore la qualité de la peau, et ralentit meme la progression du VIH. La médiation pourrait meme ralentir le processus de vieillissement. Le telomeres, la capsule protectrice des extrémités du chromosome, raccourcit chaque fois qu'une cellule se divise, et joue donc un rôle dans le vieillisement. Clifford Saron, du Center for mind and brain, de l'université de Californie, Davis, et ses collègues, ont montré en  2011 que les niveaux d'enzymes qui construisent les telomères étaient plus élevé chez des personnes qui avaient participé à une retraite de trois mois de méditation que celles d'un groupe de contrôle. Comme pour les relations sociales, la méditation fonctionnement probablement largement en influençant les canaux de réaction au stress. Les personnes qui pratiquent la méditation ont des niveaux de cortisol plus bas, et une étude montre que leurs amydales, une partie du cerveau impliquée dans la peur et la réaction aux menaces, sont modifiées". Brain picking poursuit :' Si vous êtes intimidés, ne le soyez pas : des études montrent que seulement onze heures de formation, ou une heure tous les deux jours pendant trois semaines, peuvent entrainer des modifications structurelles dans le cerveau."

Les sceptiques peuvent trouver convaincant, ou intéressant, de lire que l'armée américaine conseille la méditation aux soldats, mais pour une bonne raison : le taux de suicide chez les anciens combattants en Irak et Afghanistan a connu une explosion depuis 2004, et les traitements psychiatriques traditionnels pour soigner le stress post traumatiques n'ont pas fait baisser ce taux ni ne donnent des résultats satisfaisants. Des crédits ont été alloués pour tenter de mesurer l'efficacité de la pratique sur les GI souffrant de traumatismes post combats.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !