"L'Etat islamique attire les femmes avec du Nutella et des photos de chatons" ? Les LOLcats djihadistes arrivent | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
"L'Etat islamique attire les femmes avec du Nutella et des photos de chatons" ? Les LOLcats djihadistes arrivent
©Capture

Revue de blogs

"L'Etat islamique attire les femmes avec du Nutella et des photos de chatons" ? Les LOLcats djihadistes arrivent

CNN a surpris cette semaine en affirmant que le groupe terroriste "attirait les femmes avec du Nutella et des photos de chatons". Les réseaux sociaux se sont jetés sur l'affaire, en hurlant de rire. Vrai ou faux ? Le LOL cat-djihadiste est né. Quant aux Italiens, ils déconseillent formellement aux djihadistes d'envahir Rome. Trop compliqué.

Claire Ulrich

Claire Ulrich

Claire Ulrich est journaliste et fan du Web depuis très longtemps, toujours émerveillée par ce jardin aux découvertes, et reste convaincue que le Web peut permettre quelque chose de pas si mal : que les humains communiquent directement entre eux et partagent la chose humaine pour s'apercevoir qu'ils ne sont pas si différents et qu'il y a donc un moyen de s'entendre.

Voir la bio »

Après les 'no-go zones' de Fox News, les supposés repaires de jihadistes à Paris et en Angleterre qu'aucun autochtone n'ose pénétrer, CNN a doublé la mise cette semaine, lors d'un reportage affirmant que l'Etat islamique attirerait des candidates au djihad avec du Nutella et des photos de chatons mignons. Stupéfaction générale.

L''affirmation pourrait contenir un petit pourcentage de vérité. Les comptes Twitter de jihadistes - vrais ou faux - disent aimer le Nutella, oui, et aussi Star Wars, Game of Thrones, et peut-être Lady Gaga sans l'écrire, comme toute une génération. Mais est-ce une stratégie? Pour certains, interrogés par The Independent, oui. Les photos de chats, les émoticons, le sucre et la gourmandise avouées feraient partie d'une insidieuse propagande pour "humaniser" les terroristes et faire oublier le reste. Le compte Twitter "Islamic State of Cats (ISILCats)" est cité comme exemple.

CNN a néanmoins reçu une volée de bois vert des confrères, comme Vox, pour la place donnée à l'information et surtout la formulation. Peut-on encore injecter du sang-froid aux médias dès qu'il s'agit de l'Etat islamique ? Pendant ce temps, à Rome, en annonçant  à coup de gros titres l'intention supposée des djihadistes d'arriver "aux portes de Rome", les twittos italiens se sont eux aussi déchainés, en conseillant aux cruels envahisseurs "d'éviter le périphérique"," le lundi parce qu'il y a grève", en leur rappellant qu'ils ont "deux milles ans de retard" et en conseillant quelques bons restaurants pas trop chers. L'allergie face à l'hystérie médiatique autour de l'Etat islamique s'aggrave, partout.

Ceux qui peuvent encore supporter ce type d'actualité se referreront à une longue et très éclairante explication des fondements et intentions du caliphat.

Les autres se consacreront à une nouvelle invasion sur les réseaux sociaux, les LOLcats djihadistes de tout poil, customisés pour l'actu

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !