Theodora, la prostituée devenue impératrice de Byzance : retour sur un mythe féminin | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Histoire
Theodora, la prostituée devenue impératrice de Byzance : retour sur un mythe féminin
©

Radio Atlantico

Theodora, la prostituée devenue impératrice de Byzance : retour sur un mythe féminin

Personnage romanesque et de théâtre, Théodora n'en reste pas moins un personnage mystérieux. Storiavoce, en partenariat avec Atlantico, vous propose dans cette émission de partir à la (re)découverte de cette femme passée de prostituée à impératrice de Byzance. Virginie Girod, docteur en histoire et spécialiste de l’histoire des femmes, est interrogée par Christophe Dickès.

Nous sommes en 532, dans la capitale de l'Empire romain d'Orient, Constantinople. A cette époque, le pouvoir impérial est en crise: la révolte gronde dans les rues de la ville, prête à remplacer l'empereur Justinien par un nouvel élu. Or, dans cette crise -une des plus graves de l'histoire de l'empire - une personne retourne la situation au profit de l'empereur. Cette personne est une femme, épouse de l'empereur: Théodora. Personnage romanesque et de théâtre, Théodora n'en reste pas moins un personnage de notre histoire qu'il est difficile au chercheur d'aborder au regard de la pauvreté des sources. Spécialiste de l'Antiquité, l'historienne Virgine Girod a relévé ce défi dans une biographie qui laisse autant d'ombres que d'éclats, de mystères que de grandeurs. Elle est interrogée par Christophe Dickès.

L’invitée: Docteur en histoire, Virginie Girod a travaillé sous la direction de Yann Le Bohec. Elle est spécialiste de l’histoire des femmes et de la sexualité dans l’Antiquité romaine. En 2013, elle publie un ouvrage très remarqué: Les Femmes et le sexe dans la Rome antiquequi vient d’être réédité dans la collection de poche Texto des éditions Tallandier. Elle est aussi l’auteur d’une biographie consacrée à la mère de l’empereur Néron, Agrippine la Jeune, publiée sous le titre Agrippine, Sexe, crimes et pouvoir dans la Rome impériale (Tallandier) et qu’elle a présenté sur Storiavoce. Elle vient de publier chez le même éditeur Théodora, prostituée et impératrice de Byzance.

Lien

http://storiavoce.com/theodora-un-mythe-feminin/

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !