Zones rurales : Hollande annonce 500 millions d'euros pour les "revitaliser" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
21 mesures ont été annoncées ce lundi pour aider ces territoires.
21 mesures ont été annoncées ce lundi pour aider ces territoires.
©Reuters

Mesures

Zones rurales : Hollande annonce 500 millions d'euros pour les "revitaliser"

Le chef de l'Etat a également annoncé que 700 médecins généralistes seront formés à l'aide médicale d'urgence afin qu'aucun habitant ne se trouve à plus de 30 minutes d'un service d'urgence d'ici à 2017.

Au terme d'un "comité interministériel aux ruralités", François Hollande a annoncé que la moitié du fond d'un milliard d'euros débloqué en faveur des collectivités locales sera attribuée aux zones rurales, parallèlement aux 21 mesures annoncées pour aider ces territoires.

Cette somme de 500 millions sera notamment utilisée pour "la revitalisation" des bourgs-centre et des villes de moins de 50.000 habitants. 

"Ils seront gérés par les préfets au plus près des besoins, en liaison avec les associations d'élus afin que les investissements puissent être engagés dès le début de l'année 2016" a précisé François Hollande.

Le chef de l'Etat a également annoncé que 700 médecins généralistes seront formés à l'aide médicale d'urgence afin qu'aucun habitant ne se trouve à plus de 30 minutes d'un service d'urgence d'ici à 2017. L'installation des médecins en milieu rural sera elle aussi favorisée. 1700 contrats pour l'installation de jeunes médecins dans ces territoires devront être conclus, contre seulement 350 en 2012.

"Une nouvelle vague de simplification dans trois domaines" en zones rurales : "la gestion des bâtiments publics, l'organisation des activités sportives, le fonctionnement des collectivités locales (…) Ces mesures seront effectives dès le mois prochain"a également annoncé François Hollande.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !