Zapping politique du jour : Pierre Moscovici, Raffarin, NKM...Tout ce qu'il faut retenir | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Zapping politique du jour : Pierre Moscovici, Raffarin, NKM...Tout ce qu'il faut retenir
©Reuters

A ne pas rater

Zapping politique du jour : Pierre Moscovici, Raffarin, NKM...Tout ce qu'il faut retenir

Atlantico.fr vous propose ce jeudi de retrouver les meilleurs moments de l'actualité politique.

La phrase du jour : Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate UMP à la mairie de Paris, sur Radio Classique

"Anne Hidalgo parle de stabilité fiscale mais prépare une razzia fiscale. Elle s'apprête à saigner les Parisiens"

La vidéo du jour : Xavier Bertrand, député UMP, sur iTélé

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo


L'essentiel de ce jeudi matin

Pierre Moscovici, ministre de l'Economie et des Finances, sur RTL

La croissance en baisse au 3e trimestre ? "Ce n'est pas une surprise car nous avons connu des difficultés. On savait que le 3e trimestre serait plat. Mais ce n'est pas un indicateur de déclin. Je maintiens que l'on aura 0,1 ou 0,2  de croissance sur l'année car le 4e trimestre devrait être bon. (...) Nous voulons faire repartir l'investissement, nous souhaitons nous mobiliser pour une meilleure compétitivité. L'investissement des entreprises est notre objectif. L'économie française est repartie dans le bon sens, c'est certain. Et je maintiens mes prévisions. Je suis optimiste".

"C'est un pays qui doute mais c'est assez chronique. Mais il faut croire en ce pays tout en redressant l'appareil productif et les économies. Nous ne sommes pas en récession". 

La hausse de la TVA en 2014 ? "Nous sommes revenus à 20%. C'est par l'entreprise que reviendra la croissance et les embauches. L'inversion de la courbe du chômage est en cours notamment pour les jeunes. La TVA va financer cet effort, et donc l'emploi. Personne n'est obligé de répercuter cette augmentation dans les prix".

L'écotaxe ? "La société Ecomouv n'a pas rempli ses obligations et doit de l'argent à l'Etat. J'ai deux objectifs dans ce dossier : la transparence sur le contrat passé et que çà ne coûte pas trop aux contribuables. Je vais négocier de manière serrée car cette société nous doit de l'argent. L'écotaxe est suspendue pour le moment mais sa pertinence n'est pas remise en cause". 

Jean-Pierre Raffarin, sénateur UMP, sur France 2

La croissance en baisse au 3e trimestre ? "Ce n'est jamais uniquement la faute d'un gouvernement, il y a des systèmes de conjoncture, des acteurs économiques, mais l'exécutif n'en a pas moins de lourdes responsabilités. Ce recul ne me surprend pas".

La situation de la France ? "Quand on regarde l'économie de terrain, on voit bien qu'on est dans une situation assez grave. Je pense que l'économie française est menacée de coma. Prenez l'exemple de la production laitière, elle est en train de s'effondrer. On va importer du lait dans notre pays !"

"On détruit des emplois de valeur même si avec des statistiques, des emplois financés par le budget de l'Etat, on va essayer de camoufler la gravité de la situation. L'exécutif manque de lucidité sur la profondeur de la crise".

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !