Zapping politique du jour : Pascal Durand, Batho, Mamère, Pécresse... Tout ce qu'il faut retenir | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Atlantico.fr vous résume chaque jour les meilleurs moments de l'actualité politique.
Atlantico.fr vous résume chaque jour les meilleurs moments de l'actualité politique.
©Reuters

A ne pas rater

Zapping politique du jour : Pascal Durand, Batho, Mamère, Pécresse... Tout ce qu'il faut retenir

Atlantico.fr vous propose ce vendredi de retrouver les meilleurs moments de l'actualité politique.

La phrase du jour :

Michel Pouzol, député socialiste de l'Essonne au micro d'Europe 1 : "Je ne suis pas contre l'impôt ! Ils doivent être justes et redistributifs. Il faut revisiter le système de A à Z."

La vidéo du jour :

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo


L'essentiel de ce vendredi matin :

Noël Mamère, député-maire EELV, sur RTL

Le député de la Gironde dit craindre des mesures fiscales pour l'environnement "à la Hollande", c'est-à-dire "qui ne fâchent personne". "Dans l'état actuel des choses", Noël Mamère affirme qu'il ne votera pas le budget pour 2014. Le maire de Bègles assure qu'un "certain nombre" des ses collègues à l'Assemblée et au Sénat "s'interrogent".

Interrogé sur la conférence environnementale qui s'ouvre ce vendredi, il prédit que le président de la République ne va proposer que "des mesures cosmétiques". A propos de la contribution climat-énergie, il évoque "une disposition d’opportunité, plutôt qu'une vraie politique volontariste de transition énergétique". "C'est un début très timide", puisque cette taxe "est fixée à 7 euros la tonne de carbone alors que le rapport Rocard préconisait 32 euros".

Pascal Durand, patron d'EELV, sur Europe 1 :

"Ce que je veux, c'est que la France ne rate pas son rendez-vous avec l’écologie. Ce ne sont pas des menaces." "Canfin et Duflot font leur boulot de ministres et ils le font bien, ne confondons pas tout. Qu’Ayrault ne soit pas content, je peux comprendre, la forme peut déplaire. Mais l’important, c’est le fond, les actes !" ajoute le patron des Verts. 

Interrogé sur la contribution climat-énergie, il estime que "la fiscalité sur les pollutions a vocation à remplacer la fiscalité sur le travail, qui porte atteinte aux ménages. On fait baisser ce qui n’est pas bon pour l’énergie et on fait monter ce qui pollue : ça c’est une vraie réforme fiscale".

Alors que le gouvernement a fermé la porte à une taxe sur le diesel, tout en annonçant un crédit d’impôt pour la rénovation thermique des logements, Pascal Durand répond que "cela ne suffit pas. Les enjeux posés à la France sont majeurs, on ne règle pas cela avec un crédit d’impôts". 

Delphine Batho, ancienne ministre PS de l'Environnement, sur RMC : 

Sur le même sujet : Delphine Batho : sur l'écologie "le gouvernement va de renoncement en renoncement"

Sur le bilan écologique de François Hollande : "Des choses ont été faites, le bilan doit être largement amélioré. On arrive maintenant au moment des décisions." 

Sur la fiscalité : "Sur le terrain, j'entends le ras-le-bol général. Beaucoup de gens ont été surpris en découvrant leur feuille d'impôts."

Sur la taxe diesel : "C'est un sujet difficile sur lequel on a une responsabilité de santé publique. Le problème ce sont les vieux moteurs diesel qu’il faudrait remplacer. Je sais que ce n’est pas populaire."

"Il y a une urgence à relancer les travaux dans le secteur du bâtiment. Il ne faut pas baisser les crédits d’impôt au développement durable. Il faut mettre le paquet sur tout ce qui peut permettre aux Français de faire de la rénovation écologique."

Sur la contribution climat-énergie : "C’est un dispositif neutre qui va monter en puissance. Je pense qu’on peut l’expliquer si l’écologie va à l’écologie. Je souhaite une clarification sur cette question importante, sinon on va rajouter au ras-le-bol fiscal."

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !