Zapping politique du jour : Michel Sapin, Copé, Touraine... Tout ce qu'il faut retenir | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Zapping politique du jour : Michel Sapin, Copé, Touraine... Tout ce qu'il faut retenir
©Reuters

A ne pas rater

Zapping politique du jour : Michel Sapin, Copé, Touraine... Tout ce qu'il faut retenir

Atlantico.fr vous propose ce mercredi, de retrouver les meilleurs moments de l'actualité politique.

La phrase du jour : Hervé Morin, ancien ministre de la Défense, sur RMC

"Les preuves ne doivent pas faire l’objet de la moindre discussion, il ne faut pas intervenir si on a un doute sur l’origine de ces armes. Cette intervention doit être le coup de semonce, dire à Bachar Al Assad que ce n’est pas acceptable"

La vidéo du jour : Marisol Touraine, ministre de la Santé, sur RTL


Retraites : Touraine défend une réforme "de fond"par rtl-fr

L'essentiel de ce mercredi matin

Jean-François Copé, président de l'UMP, sur Europe 1

La Syrie ? "Il n'y a plus de bonne option car la situation s'est vraiment dégradée. Ce qui se passe est intolérable. Je recommande à François Hollande d'être prudent. Si la riposte se fait sous la forme d'une frappe ponctuelle, il y a un sens. Mais attention de ne pas aller trop loin. Il faut punir mais trouver une solution politique. (...) Je pense qu'il est indispensable que le président de la République rencontre les chefs de parti".

Le chômage ? "Le mot encourageant utilisé par Jean-Marc Ayrault est mal choisi, il n'y a pas d'emploi durable. La seule manière de créer de l'emploi, c'est de remettre de la liberté. Il est nécessaire de créer des emplois qui ne seront pas artificiels.

La réforme des retraites ? "Ce n'est pas une réforme. Je suis inquiet. Les premières victimes sont les jeunes. C'est décision n'est pas courageuse. Nous devons travailler plus longtemps. Le compte pénibilité est une aberration. C'est une augmentation d'impôts. (...) Il n'y a pas de mesure d'âge, personne ne doit s'en satisfaire. C'est une mesure immédiate".

L'inventaire des années Sarkozy ? "Il faut parler d'avenir et non du passé. Il ne faut pas utiliser le mot inventaire. Le vrai sujet, c'est de s'occuper des Français et de leur avenir. Et de proposer des solutions".

Michel Sapin, ministre du Travail sur RMC

Le chômage ? "Le premier réflexe c'est de dire que ces 6 000 chômeurs de plus en juillet sont de trop. L'inversion de la courbe du chômage n'est pas un artifice de communication. Moins de jeunes au chômage, c'est de l'espoir. L'inversion de la courbe du chômage est un objectif ".

"A chaque fois que je rencontre un jeune qui signe un emploi d'avenir, il me dit qu'avant il n'avait pas d'avenir. Ces emplois sont durables avec ce qu'il y a de plus important c'est d'avoir une formation répondant aux besoins des entreprises".

La réforme des retraites ? "Sur l'âge de départ, il n'y a aucun cheminot qui part à la retraite à l'âge auquel il a le droit de partir. Il n'y a pas de privilégiés qui partent plus tôt en cotisant moins. Une réforme structurelle n'a pas besoin d'être cruelle".

Eric Woerth, député UMP sur Europe 1

La réforme des retraites ? "Ce n'est pas une réforme. Je ne vois pas très bien en quoi une augmentation d'impôt est une réforme. En plus, Jean-Marc Ayrault a annoncé plein de dépenses nouvelles qui ne sont pas financées, par exemple sur la pénibilité. Et ça, c'est une boîte à injustice incroyable. On trompe les Français"

"Dire que ce sera plus juste parce qu'il y aura un compte pénibilité...Mais qui aura un compte pénibilité ? C'est une mesure absolument injuste.  Le Premier ministre a pratiqué un exercice de lâcheté pure et dure. C'est une augmentation pure et dure de cotisations sociales, et donc d'impôts, pour tous les Français".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !