Zapping politique du jour : Jean-Christophe Cambadélis, Hortefeux, Morano... Tout ce qu'il faut retenir | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Zapping politique du jour : Jean-Christophe Cambadélis, Hortefeux, Morano... Tout ce qu'il faut retenir
©Reuters

A ne pas rater

Zapping politique du jour : Jean-Christophe Cambadélis, Hortefeux, Morano... Tout ce qu'il faut retenir

Atlantico.fr vous propose ce jeudi de retrouver les meilleurs moments de l'actualité politique.

La phrase du jour : Brice Hortefeux, député européen UMP dans Le Monde

"Je souhaite qu'il soit candidat à la présidence de l'UMP à l'automne. (...) Nous avons besoin d'un chef, d'un projet et d'un cap"

La vidéo du jour : Nadine Morano, députée européen, sur iTélé

L'essentiel de ce jeudi matin

Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS, sur RTL

Suspendre les seuils sociaux ? "Nous avions pris position, en son temps, assez sévèrement contre ce dispositif porté par Nicolas Sarkozy. Je ne pense pas que dans le moment présent, il faille faire des expériences approximatives qui permettraient ou pas d'avancer dans ce sens. Ce n'était pas la position du Parti socialiste. Maintenant, le ministre est en responsabilité, il peut décider mais nous avons dit lors de notre dernier bureau national que nous ne soutenions pas cette expérience. Je souhaiterais qu'elle ne se fasse pas".

Le droit de vote des étrangers ? "Ce n'est pas une décision mais une réponse à une question. Il n'y a pas la majorité des 3/5ème du Parlement pour faire cette réforme. Mais rien n'est même si pour le moment, il existe la réalité parlementaire. (...) Je proposerai cet automne un comité d'action de tous ceux qui y sont favorables. Nous mènerons campagne".

La crise au PS ? "C'est un problème qui touche l'ensemble de la société. La France traverse une grave crise de représentation. Toutes les formations politiques sont en crise; Le sujet est de savoir si nous sommes en capacité de modifier la situation économique et sociale. Si ça se fait, le rapport de François Hollande avec les Français changera".

L'exil fiscal d'Arthur ? "Je trouve que quand on gagne énormément d'argent, on peut payer un peu d'impôts en plus (...) A la fin, il lui reste beaucoup plus que la totalité des Français. Nous avons des déficits et il faut y faire face"

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !