Zapping politique du jour : Dominique Bertinotti, Raffarin, Hulot... Tout ce qu'il faut retenir | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Zapping politique du jour : Dominique Bertinotti, Raffarin, Hulot... Tout ce qu'il faut retenir
©Reuters

A ne pas rater

Zapping politique du jour : Dominique Bertinotti, Raffarin, Hulot... Tout ce qu'il faut retenir

Atlantico.fr vous propose ce mercredi de retrouver les meilleurs moments de l'actualité politique.

La phrase du jour : Pascal Cherki, député PS de Paris sur Europe 1

"Il faut que l’on s’occupe de la France telle qu’elle est au 21e siècle, pas telle que certains la fantasment au temps du Moyen-âge ou d’avant la Révolution française…" 

La vidéo du jour : Alain Vidalies, ministre des Relations avec le parlement, sur iTélé


L'essentiel de ce mercredi matin

Jean-Pierre Raffarin, sénateur UMP, sur Europe 1

"Le gouvernement a tenu compte de l'opinion publique. La manif de dimanche a été un grand succès et le gouvernement en a tiré les conséquences surtout avant les élections municipales. Pour le gouvernement, la situation est difficile. J'ai l'impression qu'il dessert François Hollande. Il ne doit pas être content de l'attitude de ses ministres et de sa majorité. (...) On s'occupe plus du confort des parents que la qualité de vie des enfants; Il faut remettre l'enfant au coeur de la société. Si on revient aux affaires, on réfléchira pour réécrire la loi". 

Pacte de responsabilité ? "C'est géré n'importe comment. Hollande a été clair pendant sa conférence de presse et là le gouvernement se lance dans des discussions. La seule question : c'est la confiance des entrepreneurs. Le gouvernement doit engager des actes pour redonner confiance aux entreprises. L'Etat doit faire le premier geste. Il doit faire 50 milliards d'économie. Le gouvernement a besoin des entreprises. (...) Les PME lancent des messages d'alerte, il n'y a aucun indicateur favorable. Et pour l'instant rien ! Il faut un passage à l'acte rapide, dans les 15 jours".

Les futures primaires de l'UMP en 2016 ? "Les primaires sont dans nos statuts et elles auront lieu; Il faut que tout le monde travaille ensemble. On doit répondre aux vraies questions des Français et apporter des réponses claires".

Dominique Bertinotti, ministre de la Famille, sur RMC

La loi sur la Famille ? "Ce n'est pas un recul. Il y a parfois des choix à faire. Il faut tenir compte du moment aussi. Partir du gouvernement ? Cela ne m'a même pas effleuré l'esprit. J'ai fait beaucoup de voile. Et en voile, pour arriver d'un point à un autre, on ne passe pas par une ligne droite. J'ai envie de continuer à travailler avec ce gouvernement pour améliorer la vie des Français. Le temps de la PMA n'était pas venu, ça ne se fera pas dans l'immédiat(...) Je suis très honorée que le ministre de l'Intérieur s'intéresse aux questions de la famille".

"L'exécutif et le gouvernement ont pris cette décision après une prise de parole d'un de mes collègues [Manuel Valls]. A ce moment là, l'irrationnel l'emportait sur tout".

Nicolas Hulot, conseiller de François Hollande sur l'énergie et l'écologie, sur RTL

Gaz de schiste ? "On va regarder ce qui peut être fait. Les mêmes qui disaient que l’exploitation était sans conséquence, reconnaissent aujourd'hui qu'il y a un risque. Mais le vrai enjeu : c'est la situation climatique. Le gaz de schiste a des fluides de méthane qui est plus impactant sur le climat. L'utilisation des gaz de schistes, c'est rentré dans un cercle maudit. En France, nous avons un potentiel d’énergie marine. C'est là qu'il faut mettre l'argent. Si on veut être cohérent avec notre discours énergétique, il ne faut pas investir dans le gaz de schiste".

"Je suis certain qu'on ne bougera pas sur le gaz de schiste en France. Je crois aux priorités. La France ne va pas pas ouvrir la boîte de Pandore. Il y a eu un débat, maintenant, on va aller vers deux choses : énergie renouvelable à fond et efficacité énergétique. (...) Les catastrophes climatiques pèsent lourdement sur nos économies. En plus de l'argument humain, il faut changer là-dessus".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !