Yémen : Harith Al-Nadhari, un chef d'Al-Qaida tué par un drone américain | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Yémen : Harith Al-Nadhari, un chef d'Al-Qaida tué par un drone américain
©Reuters

Riposte

Yémen : Harith Al-Nadhari, un chef d'Al-Qaida tué par un drone américain

Il s'était notamment exprimé dans une vidéo où il menaçait la France de nouvelle attaques terroristes.

C'est un coup dur pour Al-Qaïda dans la péninsule Arabique. L'organisation terroriste a annoncé que Harith Al-Nadhari, un de ses chefs, et trois autres membres de son réseau, avaient été tués dans une attaque de drone américain le 30 janvier. L'engin sans pilote a visé le leader islamiste alors qu'il circulait en véhicule.

Dans un communiqué, Al-Qaïda a écrit que "le Yémen a fait le sacrifice d'un groupe de bons musulmans dans une attaque de drone américano-croisé contre leur voiture à As-Saïd dans la province de Chabwa". Harith Al-Nadhari était vu comme une autorité en matière de charia, la loi islamique. Quelques jours après les attaques du mois de janvier à Paris, il était apparu dans une vidéo dans laquelle il menaçait la France de nouveaux attentats. "Vous ne serez pas en sécurité tant que vous combattez Allah, Son messager et les croyants" avait-il lancé.

Al-Qaïda dans la péninsule Arabique est considéré comme la branche la plus dangereuse de l'organisation terroriste. Cette branche a revendiqué les attentats de Charlie Hebdo. Le Yémen est actuellement dans une phase de grande instabilité à la suite d'une crise politique. Le président élu Abd Rabbo Mansour Hadi a démissionné et les rebelles chiites Houtistes se sont emparés de Sanaa, la capitale.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !