Yannick Jadot ne veut pas d’alliance en vue de la présidentielle | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Yannick Jadot avait remporté la primaire écologiste.
Yannick Jadot avait remporté la primaire écologiste.
©Reuters

En vert et contre tous

Yannick Jadot ne veut pas d’alliance en vue de la présidentielle

Il affirme qu’il maintiendra sa candidature, quel que soit le vainqueur de la primaire de la gauche.

Yannick Jadot maintient sa candidature et fera tout pour obtenir les 500 parrainages nécessaires pour se présenter à l’élection présidentielle.

Le député européen et vainqueur de la primaire écologiste ne se ralliera pas au vainqueur de la primaire de la gauche, même s’il s’agit de Benoît Hamon. C’est ce qu’il a déclaré sur iTélé : « Et puis je fais quoi ? je rejoins Benoît Hamon ? Et Benoît Hamon rejoint Jean-Luc Mélenchon ? Qui rejoint Emmanuel Macron ? Qui rejoint François Fillon ? La politique, ça ne peut plus être ça ».

Au contraire, il estime porter « un vote d’adhésion », alors que « trop de personnes dans notre pays votent par renoncement, votent par défauts, votent par colère ». Il juge que son programme ne peut être fondu dans celui du Parti socialiste : « quand je vois le logiciel politique du parti socialiste, je n’imagine pas une seconde que le PS demain soit pour la sortie rapide du nucléaire ».

Il a ciblé plus spécifiquement Emmanuel Macron qui aurait soutenu comme ministre « le vieux monde du Medef » davantage que les questions écologiques. 

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !